L'Etat islamique revendique la fusillade d'Orlando

"L'attaque perpétrée dans une discothèque gay d'Orlando a été menée à bien par lun combattant de l'Etat islamique", indique le groupe terroriste, dans un communiqué.

La discothèque gay où a éclaté une fusillade meurtrière à Orlando (Floride), le 12 juin 2016.
La discothèque gay où a éclaté une fusillade meurtrière à Orlando (Floride), le 12 juin 2016. (SIPANY / SIPA)
Ce qu'il faut savoir

Le bilan est très lourd. Cinquante personnes sont mortes dans une fusillade survenue dans une discothèque d'Orlando, en Floride (Etats-Unis), dimanche 12 juin. Les autorités évoquent aussi 53 blessés, tous transportés à l'hôpital. Le tireur a été tué par les policiers. De son côté, le FBI a annoncé avoir ouvert une enquête pour "acte de terrorisme". "L'attaque perpétrée dans une discothèque gay d'Orlando a été menée à bien par un combattant de l'Etat islamique", indique le groupe terroriste, dans un communiqué.

Des tirs dans un night-club. Vers 2 heures du matin (heure locale), une fusillade a éclaté dans une discothèque, fréquentée par la communauté homosexuelle d'Orlando (Floride). De nombreuses personnes ont réussi à s'enfuir par l'arrière de l'établissement, comme le racontent de nombreux témoins. 

De nombreuses victimes. Lors d'une conférence de presse, la police locale a d'abord annoncé que la fusillade avait fait "plusieurs morts", dont le tireur lui-même. Elle a ensuite communiqué un premier bilan d'au moins 20 morts et 42 blessés. Mais quelques heures plus tard, ce bilan déjà très lourd s'est donc avéré encore plus dramatique : au moins 50 morts et 53 blessés.

Le suspect identifié. Il s'agirait, selon plusieurs médias américains, d'Omar Mateen, un citoyen américain d'origine afghane né en 1986. Il pourrait avoir "un penchant" pour le terrorisme islamiste. La police a ouvert une enquête pour "acte de terrorisme".

 "Nous n'allons pas céder à la peur", a déclaré Barack Obama. "Aucun acte de terreur ou de haine ne peut changer qui nous sommes", a ajouté le président américain.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ORLANDO

23h10 : Pour revenir sur la tragédie d'Orlando, voici les principaux articles que nous vous proposons.

Le récit de la fusillade
Les premiers éléments de personnalité du tueur
Le discours de Barack Obama

23h02 : "La question du terrorisme va dominer la campagne présidentielle dans les prochains mois", estime Tim Malloy, de l'institut de sondages Quinnipiac. "Mais le débat va aussi repartir sur les armes à feu: comment ce type s'est-il procuré un fusil d'assaut ?"

22h51 : Et pendant ce temps, Donald Trump rebondit sur la fusillade d'Orlando pour sa campagne électorale. Il affirme qu'Hillary Clinton doit se retirer de la course si elle n'arrive pas à prononcer les mots "islam radical". Mots que Barack Obama n'a pas non plus prononcés dans son bref discours, tout à l'heure.

22h32 : Le Washington Post nous en dit un peu plus sur le père d'Omar Mateen. Selon le quotidien, il a publié samedi une vidéo pro-talibans où il affirme être le président afghan. Il présente une émission récurrente, le "Durand Jirga Show" sur une chaîne câblée californienne.




(YOUTUBE)

22h20 : En raison de l'attaque d'Orlando, le meeting commun entre Hillary Clinton et Barack Obama, prévu mercredi, est reporté à une date ultérieure.

22h23 : Une journaliste de Buzzfeed partage une photo de bougies en hommage aux victimes d'Orlando.

22h03 : Un journaliste de Fox News indique qu'Omar Mateen a acheté deux pistolets la semaine dernière, alors que le FBI le surveillait pour deux affaires.

22h01 : Le FBI reconnaît ce soir avoir interrogé à trois reprises le tireur Omar Mateen, qui s'était fait remarquer en développant des thèses complotistes sur son lieu de travail. L'affaire avait été classée sans suite, indique le Orlando Sentinel.

21h55 : La ville d'Orlando met en ligne sur son site la liste des victimes de la fusillade de la boîte de nuit Pulse. Ne sont citées que les personnes dont les parents sont prévenues et qui ont donné leur accord.

21h29 : Anecdote terrifiante sur la tuerie d'Orlando : "des officiers de police marchent au milieu des corps et entendent les portables des morts sonner car leurs proches les appellent pour s'assurer que tout va bien."

21h14 : Voici l'image qui tourne beaucoup sur les réseaux sociaux pour manifester sa solidarité avec les victimes de la tuerie d'Orlando.

21h12 : Après un afflux massif de donneurs de sang à l'hôpital d'Orlando, l'institution leur demande de revenir les prochains jours, indique Al Jazeera.

20h54 : Barack Obama décide de mettre tous les drapeaux en berne jusqu'au 16 juin prochain, en hommage aux victimes.

20h51 : Hillary Clinton réagit à la fusillade d'Orlando, en disant que la communauté homosexuelle doit savoir qu'elle a des millions d'alliés "et que je suis l'une d'entre elles".

20h48 : @l'informé du dimanche La question c'est effectivement de savoir si c'est un acte isolé d'un homme qui s'est rallié à Daech à la dernière minute, ou s'il a bénéficié d'une aide logistique de l'EI. Plusieurs responsables politiques américain mettent en doute son appartenance à l'Etat islamique.

20h48 : Bonsoir,Daech ne saisit il pas l'occasion de revendiquer un acte alors qu'il n'était peut être pas a l'origine? C'est bizarre, que quelques temps après avoir appris que l'auteur avait prêté allégeance, d'avoir un communiqué de revendication de Daech non?Qu'en pensez vous?Merci et bonne soirée.

20h24 : L'Etat Islamique, par le biais de son agence de presse Amaq, revendique la fusillade du nightclub d'Orlando.

20h09 : Résumé des évènements de la fusillade dans la boîte de nuit d'Orlando en images par France 3.


(FRANCE 3)

20h06 : A noter que le président américain n'a pas employé le mot "terrorisme". Sans doute pour ne pas compliquer le travail des enquêteurs.

20h05 : "Nous n'allons pas céder à la peur, mais nous unir et prendre des mesures contre ceux qui nous menacent", déclare également Barack Obama.

20h04 : "Il s'agit bien d'un acte de terreur et de haine."

19h35 : Son ex-femme, interrogée par le Washington Post, parle d'un homme "instable" qui la "battait" parfois "parce que la lessive n'était pas finie".

19h36 : D'après CNN et d'autres médias américains, le tireur a prêté allégeance à l'Etat islamique juste avant la tuerie. Il l'aurait fait en appelant le numéro d'urgence 911.

19h08 : D'après un journaliste sur place, "le nombre de morts devrait augmenter au prochain briefing". Rappelons que la fusillade a fait 50 morts, plus le tireur, et 53 blessés.

19h03 : @anonyme On ignore encore si le tireur a fait entrer l'arme dans la boîte ce soir, où s'il avait introduit l'arme à un autre moment. L'enquête permettra peut-être de l'établir.

19h02 : Bonjour Est-ce que l'on sait comment le tueur a pu rentrer une (des ?) arme(s) dans la discothèque ? En principe les videurs à l'entrée contrôlent chaque client....

18h32 : Pour le gouverneur de Floride, la tuerie d'Orlando est "clairement un acte de terrorisme".

17h54 : "Horrible incident en Floride. Je prie pour les victimes et leurs familles. Quand cela va-t-il cesser ? Quand allons-nous devenir stricts, intelligents et vigilants ?"

Dans un tweet, le candidat républicain (pas encore investi, mais seul en lice) partage ses réflexions sur le drame d'Orlando.

17h54 : Qui est Omar Sadiq Mateen, le tireur de la boîte de nuit d'Orlando ? Élements de réponse dans notre article.




(GERARDO MORA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

17h37 : D'après le père de l'auteur de la fusillade d'Orlando, cité par NBC, la tuerie de la boîte de nuit gay "n'a rien à voir avec la religion".

17h24 : @anonyme Il n'y a pas de réponse évidente à votre question. Certes, ce drame peut faire augmenter la peur chez les Américains. Mais ils peuvent aussi se tourner vers la candidate qui s'attaquera frontalement au lobby des armes à feu. Dernier élément pour complexifier le tout, le tireur était sympathisant du parti démocrate.

17h24 : #Orlando Après ce drame, Trump vient-il de gagner les élections ?

17h12 : @anonyme Le FBI insiste bien pour rappeler qu'ils ne savent pas si c'est un acte de terrorisme ou un crime haineux ou l'acte d'un déséquilibré. Cela dit, ils ont indiqué que l'auteur des coups de feu avait des "sympathies pour la mouvance islamiste" et ont ouvert en conséquence une enquête pour "actes de terrorisme".

17h10 : Pourquoi la piste terroriste est-elle privilégiée (avant même d'avoir connu le nom de l'assaillant) alors que le motif peut aussi être "la haine contre les homosexuels" ?

17h07 : Omar Mateen, l'auteur de la fusillade d'Orlando, était "sur le radar" des autorités américaines, d'après ABC News, mais n'avait fait l'objet d'aucune surveillance renforcée.