Etats-Unis : un policier tué à quelques mètres du Pentagone

Selon un responsable du ministère de la Défense, le policier est mort mardi des suites de blessures à l'arme blanche et son assaillant a été tué par balle.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les secours arrivent au Pentagone à Arlington (Virginie, Etats-Unis), le 3 août 2021, après qu'un policier a été tué. (CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Un policier a été tué, mardi 3 août, dans une attaque à quelques mètres du Pentagone, en Virginie, qui a brièvement été placé en état d'alerte, selon la police du bâtiment.

Les employés du ministère américain de la Défense ont été appelés par haut-parleur à rester à l'intérieur de la structure vers 10h40 (heure locale) après que plusieurs coups de feu ont été entendus à la station de bus près du bâtiment.

Selon un responsable du ministère de la Défense ayant requis l'anonymat, le policier est mort des suites de blessures à l'arme blanche et son assaillant a été tué par balle. Les motivations de ce dernier sont pour le moment inconnues. L'état d'alerte a été levé vers 12h10 mais les issues de la station de métro et de la station d'autobus restent fermées jusqu'à nouvel ordre.

Les drapeaux en berne

Le Pentagone est resté très discret sur les circonstances de l'incident, refusant pendant plusieurs heures de confirmer le décès du policier. Les services d'urgence d'Arlington, la commune où se trouve le Pentagone, siège du ministère de la Défense et du commandement de l'armée américaine, ont indiqué que "plusieurs patients" avaient été pris en charge sur place.

Le ministre de la Défense Lloyd Austin, qui ne se trouvait pas dans le bâtiment au moment de l'incident, a ordonné de mettre les drapeaux du Pentagone en berne pour rendre hommage au policier tué. 

Il a souligné qu'une enquête était en cours pour "déterminer les circonstances de l'incident". "Nous devons laisser cette enquête suivre son cours sans intervenir ni nous laisser aller à des spéculations", a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.