Etats-Unis : trois personnes sont mortes foudroyées devant la Maison Blanche

Une quatrième personne a été grièvement blessée et se trouve en état critique alors que la foudre s'est abattue jeudi soir dans le parc public qui borde la résidence du président américain.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le parc Lafayette et la Maison Blanche, à Washington, le 4 août 2022. (BRYAN OLIN DOZIER / NURPHOTO / AFP)

Trois personnes sont mortes et une autre a été grièvement blessée après avoir été frappées par la foudre, en face de la Maison Blanche à Washington (Etats-Unis), a annoncé la police, vendredi 5 août. "Deux personnes ont été déclarées mortes après avoir été foudroyées au square Lafayette", la veille au soir.

Il s'agit d'un couple originaire du Wisconsin, James Mueller, 76 ans, et Donna Mueller, 75 ans, ont précisé les autorités. Ils étaient en voyage dans la capitale américaine pour fêter leur 56e anniversaire de mariage, a déclaré leur nièce au quotidien local Milwaukee Journal Sentinel. Le décès d'une troisième victime, un homme de 29 ans, a également été confirmé. La quatrième personne demeurait vendredi matin "dans un état critique", selon la police.

La foudre s'est abattue en début de soirée

La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a exprimé ses condoléances aux familles des personnes décédées dans un communiqué vendredi et fait part de "ses prières pour celles qui lutt[aient] encore pour leur vie".

La foudre s'est abattue jeudi dans le parc public qui borde la résidence du président américain quelques minutes avant 19 heures (heure locale). Des photos publiées par les pompiers montraient de très nombreux véhicules de secours dans le square parsemé d'arbres, tandis qu'un orage continuait de s'abattre sur Washington.

La probabilité d'être frappé par la foudre est de un contre un million, selon des données des autorités sanitaires américaines. "Dès qu'il y a de la foudre, vous devez vous réfugier dans un endroit sûr. Les arbres, bien entendu, ne sont pas des endroits sûrs", a rappelé le porte-parole des pompiers de Washington, Vito Maggiolo, interrogé par un média local.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.