États-Unis : San Francisco rejette la reconnaissance faciale

San Francisco (États-Unis) s'est développée grâce aux nouvelles technologies, qui ont vu le jour dans la Silicon Valley. Parmi elles, la reconnaissance faciale, que la ville a décidé d'interdire par précaution.

France 3

Les élus de San Francisco (États-Unis) ont voté à une écrasante majorité l'interdiction de l'utilisation de la technologie de la reconnaissance faciale par la police. La métropole californienne est la première ville des États-Unis à le faire. La reconnaissance faciale est une technologie biométrique qui consiste à identifier une personne à partir de l'image de son visage pour la comparer à un fichier de criminels.

Autorisée pour les fédéraux

Pour ses détracteurs, elle empiète au quotidien sur la vie privée et fait courir le risque que des personnes innocentes soient identifiées à tort. D'autres la plébiscitent. Ils la jugent utile au travail de la police. La reconnaissance faciale pourra néanmoins être utilisée par les services fédéraux de l'État ou des entreprises privées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les VTC ont augmenté les embouteillages dans la ville de San Franscico, selon une étude.
Les VTC ont augmenté les embouteillages dans la ville de San Franscico, selon une étude. (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)