États-Unis : recrudescence des tensions raciales

Le débat sur la question raciale, qui hante les États-Unis depuis les années 1960, fracture à nouveau actuellement la société américaine. 

France 2

Ce débat sur la question raciale a pris un tour spectaculaire aux États-Unis de par la personnalité du président Trump très clivante et qui s'oppose aujourd'hui à des pans entiers de la société : les artistes, les sportifs. "Donald Trump décomplexe la parole de ceux qu'on appelle ici les suprémacistes blancs, ces gens dont le discours a des fondements racistes", explique Agnès Vahramian en direct de Washington (États-Unis). 

Fracture agrandie sous l'ère Obama

Mais si Donald Trump attise les tensions, il ne les a pas créées. "C'est sous l'ère Obama que la fracture s'est agrandie : multiplication des violences policières qui ont nourri la colère de la communauté noire, meurtres de policiers blancs. C'est sous le mandat du premier Président noir américain que se sont multipliés les groupes suprémacistes. La question des tensions raciales est avant tout un lourd héritage aux États-Unis", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un membre du Ku Klux Klan manifeste pour réclamer le retour du drapeau confédéré, le 18 juillet 2015, à Columbia (Caroline du Sud, Etats-Unis).
Un membre du Ku Klux Klan manifeste pour réclamer le retour du drapeau confédéré, le 18 juillet 2015, à Columbia (Caroline du Sud, Etats-Unis). (CHRIS KEANE / REUTERS)