États-Unis : petite révolution dans le camp démocrate

Après la France, c'est l'heure du renouvellement de la classe politique américaine. Tout du moins au Parti démocrate pour les élections de mi-mandat de début novembre.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Sur 435 candidats aux élections de mi-mandat aux États-Unis, le Parti démocrate a nommé 187 femmes pour briguer un poste à la Chambre des représentants, selon le Center for American Women and Politics. Au total, 133 candidats et candidates proviennent des minorités afro-américaines, latino-américaines ou aux profils atypiques.

Par exemple, Alexandra Ocasio-Cortez. D'origine portoricaine, cette éducatrice de 29 ans a grandi dans le quartier du Bronx à New York. À la primaire démocrate de la 14e circonscription de la métropole, elle a battu James Crowley, élu depuis dix ans.

Une victime de viols

Ayanna Presley est une autre illustration du renouvellement chez les démocrates. Première conseillère municipale à la peau noire de Boston, elle a battu un démocrate élu depuis dix mandats. C'est aussi une victime de viols.

Enfin, Amy McGrath est une ancienne pilote de chasse de l'armée américaine, qui a battu un démocrate bien ancré dans le Kentucky. Selon un rapport du Reflective Democracy Campaign, la population américaine est composée à 70% de femmes et de personnes de couleur alors que le Congrès est composé à 71% d'hommes à la peau blanche.

Retrouvez les vidéos de Linh-Lan Dao sur sa chaîne YouTube

Affiche pour la candidate Alexandria Ocasio-Cortez, favorite dans le 14e district de New York aux élections pour le poste de représentant au Congrès américain, le 6 novembre prochain. 
Affiche pour la candidate Alexandria Ocasio-Cortez, favorite dans le 14e district de New York aux élections pour le poste de représentant au Congrès américain, le 6 novembre prochain.  (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)