Etats-Unis : les victimes du 11-Septembre peuvent poursuivre l'Arabie saoudite

Le Congrès américain vient d'autoriser les proches des victimes du 11-Septembre à se pourvoir en justice contre l'Arabie saoudite.

France 2

C'est un camouflet sans précédent pour Barack Obama : le Congrès américain vient de passer outre le veto présidentiel, pour autoriser les proches des victimes du 11-Septembre à poursuivre l'Arabie saoudite devant la justice, pour sa supposée implication dans la préparation des attentats.

L'implication de Ryiad n'a jamais été prouvée

 

C'est une première depuis 2009 : par 348 voix contre 77, la Chambre des Représentants a imité le Sénat américain, mercredi 28 septembre, en décidant d'outrepasser le veto présidentiel. Le Congrès américain autorise ainsi les victimes du 11-Septembre à poursuivre l'Arabie saoudite en justice. Une loi qui risque d'affaiblir l'immunité diplomatique dont bénéficient les diplomates et les militaires américains, qui pourront à leur tour être arrêtés et jugés devant des tribunaux étrangers. "C'est une erreur du Congrès", a tenu à souligner Barak Obama devant les militaires, regrettant une "manoeuvre électorale". Si 15 des 11 auteurs de l'attentat du 11-Septembre étaient des saoudiens, l'implication de Ryiad, ami officiel des Etats-Unis, n'a jamais été démontrée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le nouveau roi d\'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz Al-Saoud, à Riyad, le 27 janvier 2015.
Le nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz Al-Saoud, à Riyad, le 27 janvier 2015. (SAUL LOEB / AFP)