Cet article date de plus d'un an.

Etats-Unis : le militaire inculpé pour la fuite de documents confidentiels proférait des "menaces" sur internet, selon la justice

Le jeune militaire américain, Jack Teixeira, pose un "sérieux risque de fuite", selon les procureurs.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La cour de justice de Boston, où Jack Teixeira était entendu le 27 avril 2023. (JOSEPH PREZIOSO / AFP)

Le jeune militaire américain inculpé pour avoir diffusé une série de documents confidentiels américains sur la guerre en Ukraine avait proféré des "menaces" sur internet et représente un danger s'il est libéré. C'est ce qu'ont affirmé les procureurs avant une audience sur sa détention prévue jeudi 27 avril. Selon un document judiciaire rendu public avant l'audience pour appuyer son maintien en détention, Jack Teixeira, 21 ans, "exprimait régulièrement des commentaires à propos de violence et de meurtres" sur les réseaux sociaux.

"En novembre 2022, il a déclaré que si ça ne tenait qu'à lui, il 'tuerait une tonne de gens' pour 'éliminer les faibles d'esprit'", écrivent les procureurs. Ils ajoutent qu'en février 2023, Jack Teixeira avait aussi demandé conseil à un autre internaute sur le type de fusil qu'il serait plus facile d'utiliser à l'arrière d'un véhicule SUV, évoquant une tuerie de masse "dans une foule urbaine ou en banlieue".

Il encourt à ce stade 25 ans de prison

Les procureurs soulignent aussi que le suspect possédait plusieurs armes, certaines "à quelques mètres de son lit" et que la perquisition aux domiciles de sa mère et de son père avait révélé un "arsenal virtuel", comprenant des fusils et un bazooka. En mars 2018, alors lycéen, il avait fait l'objet d'une suspension scolaire "parce qu'un camarade de classe l'avait entendu parler d'armes, y compris de cocktails Molotov, d'armes à feu à l'école et de menaces raciales", ajoutent les procureurs. Il s'en est justifié lors d'un interrogatoire en évoquant une discussion sur des jeux vidéo.

D'après la justice américaine, Jack Teixeira, qui encourt à ce stade 25 ans de prison, pose un "sérieux risque de fuite". "Il a eu accès et peut encore avoir accès à un ensemble d'informations classifiées d'une grande valeur pour des États-nations hostiles qui pourraient lui offrir un refuge et tenter de faciliter son évasion des États-Unis", précise encore le document judiciaire.

Engagé en septembre 2019, avec des missions de spécialiste en informatique et communications, Jeack Teixeira est soupçonné d'avoir profité de son poste, et de son habilitation de sécurité "top secret", pour avoir accès à des documents confidentiels et de les avoir partagés ensuite auprès d'un groupe privé sur le réseau social Discord.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.