Cet article date de plus d'un an.

Etats-Unis : la crise bancaire est "susceptible" de peser sur l'économie, l'emploi et l'inflation, avertit la Banque centrale américaine

L'argent des épargnants est "en sécurité" et le système bancaire reste solide, a assuré cependant, mercredi, le président de la Fed.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le patron de la Réserve fédérale, Jerome Powell, à Washington (Etats-Unis), le 22 mars 2023. (ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

La Réserve fédérale s'inquiète des turbulences causées par la crise bancaire qui secoue les Etats-Unis. Dans un communiqué publié mercredi 22 mars, la Banque centrale américaine affirme que les difficultés actuelles étaient "susceptibles (...) de peser sur l'activité économique, les embauches et l'inflation". "L'ampleur de ces effets est incertaine", ajoute-t-elle.

>> On vous explique pourquoi la faillite de la Silicon Valley Bank ravive les craintes d'une crise bancaire

Toutefois, l'argent des épargnants est "en sécurité" et le système bancaire reste solide, a assuré en conférence de presse le président de la "Fed", Jerome Powell. Il a également souligné que l'institution est "résolue à tirer les leçons de l'épisode". "Nous devons renforcer la supervision et la régulation" des banques, a-t-il précisé, rappelant qu'une enquête des régulateurs est en cours. Il s'est aussi montré favorable à la conduite d'une enquête indépendante.

Pour tenter d'enrayer la crise, la Réserve fédérale se trouvait face à un difficile arbitrage : continuer à relever son principal taux directeur pour juguler la forte inflation ou marquer une pause, afin d'éviter d'aggraver les difficultés des banques. Il a choisi la première solution, augmentant son taux directeur d'un quart de point de pourcentage. Il se situe désormais dans une fourchette de 4,75 à 5%, un niveau jamais atteint depuis 2006. L'institution prévoit du reste des hausses supplémentaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.