États-Unis : l'île Jean-Charles bientôt engloutie par les eaux

Cette île du sud de la Louisiane (États-Unis) est sur le point de disparaître. Il ne reste plus que 60 habitants, qui refusent re partir. Ils pourraient être les premiers réfugiés climatiques.

France Info
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'île Jean-Charles abrite les Amérindiens Houma depuis deux siècles. Ils vivent uniquement des ressources de cette île du sud de la Louisiane (États-Unis), mais leur habitat disparait un peu plus chaque jour à cause de l'élévation du niveau des eaux. Les champs et les arbres sont petit à petit envahis. Depuis 1955, 98% de la surface de l'île a disparu. "À 6 ans, quand je pêchais les crevettes avec mon père, il y avait encore des gens qui vivaient ici", témoigne le pêcheur Steve Billot.

L'eau salée et les tempêtes pour responsables

L'eau salée détruit peu à peu les protections naturelles, et les tempêtes ont fait le reste : on peut voir les débris d'une maison qui s'est écroulée au bord de l'eau. Aux États-Unis, les tempêtes et les ouragans sont des menaces permanentes qui planent au-dessus des habitants. Les 60 habitants restants ont dû s'adapter et bâtir des maisons sur pilotis. Les autorités ont prévu des solutions de relogement pour eux, mais personne ne veut quitter l'île.

Cette île du sud de la Louisiane (États-Unis) est sur le point de disparaître. Il ne reste plus que 60 habitants, qui refusent re partir. Ils pourraient être les premiers réfugiés climatiques.
Cette île du sud de la Louisiane (États-Unis) est sur le point de disparaître. Il ne reste plus que 60 habitants, qui refusent re partir. Ils pourraient être les premiers réfugiés climatiques. (France Info)