Etats-Unis : l'engagement du docteur Joseph Varon

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
États-Unis : l'engagement du docteur Joseph Varon
France 2
Article rédigé par
L. de La Mornais, F. Fougère, L. Setyon, J. Poissonnier - France 2
France Télévisions

La photo d'un médecin serrant un patient dans ses bras a ému le monde entier. Les journalistes de France Télévisions ont retrouvé ce docteur aux Etats-Unis, à l'hôpital de Houston (Texas).

Sur une photo qui a fait le tour du monde, le docteur Joseph Varon étreint son patient de 78 ans, en larmes, le jour de Thanksgiving. L'émotion, mais aussi la lucidité se lisent dans le regard du médecin, qui encaisse l'horreur tous les jours. Dans l'unité dédiée au combat contre le coronavirus de l'hôpital de Houston, aux Etats-Unis, le professeur se fait appeler le "chasseur de Covid-19".

Joseph Varon a travaillé 267 jours depuis le début de l'épidémie. Pas un seul jour de repos, et la bonne humeur chevillée au corps. "Comment voulez-vous interagir avec un patient en ressemblant à un Martien ou à un astronaute ? C'est pour ça que j'ai eu l'idée d'accrocher nos portraits. Parfois, je mets la photo de Brad Pitt. (...) On veut rendre nos patients un peu plus gais, par tous les moyens possibles", confie le directeur des soins intensifs. 

"La médecine a perdu un peu de son humanité"

Dans l'unité, Go Nakamu, photographe, vient deux fois par semaine : c'est lui qui a saisi la célèbre photo. Ce jour-là, en larmes, le vieux monsieur voulait sortir retrouver sa femme pour Thanksgiving. Le docteur Varon a été obligé de refuser. C'est à ce moment qu'il l'a pris dans ses bras.

"Vous savez, ces dernières décennies, je pense que la médecine a perdu un peu de son humanité. Et dans le contexte d'une saleté comme le Covid-19, c'est encore pire. Alors pour moi, c'est encore plus important de montrer qu'il y a toujours cette relation entre les docteurs et leurs patients", glisse Joseph Varon. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.