Cet article date de plus de huit ans.

Etats-Unis : il laisse sa petite-fille de 5 ans seule dans le désert avec un pistolet pour aller manger un hamburger

Les faits se sont déroulés dans l'Arizona, lundi. L'homme de 53 ans a été arrêté pour mauvais traitement et mise en danger d'enfant.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le 2 novembre 2015, à Buckeye (Arizona, Etats-Unis), un homme de 53 ans a laissé sa petite-fille de 5 ans seule dans le désert, avec un pistolet chargé. (JOHN BURCHAM / NATIONAL GEOGRAPHIC CREATIVE / GETTY IMAGES)

Un Américain de 53 ans a été arrêté lundi 2 novembre en Arizona, au sud-ouest des Etats-Unis, pour avoir laissé seule dans le désert sa petite-fille de 5 ans avec un pistolet prêt à tirer, pour aller manger un hamburger. Comme l'explique l'Arizona Daily Star, la famille de la petite fille a signalé sa disparition quatre heures après que Paul Rater soit sorti de chez lui dans la nuit de dimanche à lundi dans la ville de Buckeye, accompagné de la fillette.

Ce sont les proches de l'enfant qui l'ont retrouvée, seule dans le désert avec en main le pistolet chargé, d'après un communiqué du shérif de Maricopa County. La police a ensuite retrouvé Paul Rater dans un magasin des environs et "il a reconnu avoir laissé la petite-fille seule dans le désert avec une arme à feu pour aller boire quelques verres et manger un hamburger".

Leur voiture est tombée en panne

Paul Rater affirme que lui et sa petite-fille ont d'abord été victimes d'une panne de voiture, en pleine zone semi-désertique, alors qu'il avait oublié son portable chez lui. Après avoir cherché de l'aide à pied, l'homme aurait décidé de confier l'arme chargée à la fillette, avant de la laisser seule sous un arbre parce qu'elle ne pouvait plus marcher.

Le grand-père a été arrêté pour mauvais traitement et mise en danger d'enfant. Il a été incarcéré avec une caution de 25 000 dollars (22 820 euros). La fillette a été rendue à sa mère et les services de protection des mineurs ont été avertis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.