États-Unis : des salariés équipés d'une puce électronique

Aux États-Unis, une entreprise va implanter une puce électronique dans la main de ses salariés. Le but est de simplifier leur quotidien. Les questions se posent sur leur santé et la protection de leur vie privée.

France 3

Dans cette entreprise américaine du Wisconsin à l'heure de la pause, les salariés n'auront bientôt plus besoin de monnaie pour se payer un repas, il leur suffira de passer la main devant la caisse. Sur 80 employés, 50 ont accepté de se faire implanter une puce électronique de la taille d'un grain de riz. Placée entre le pouce et l'index, elle disposera de la même technologie que le paiement sans contact.

La Belgique pionnière

Les États-Unis ne sont pas des pionniers. Une entreprise belge de Malines testait déjà ce dispositif en février. Pour les défenseurs des Droits de l'homme, le risque d'espionnage des salariés est bien réel. En France, aucune entreprise n'a encore mené l'expérience. À ce jour, la CNIL autorise à géolocaliser les salariés sur leur lieu de travail à condition que les données restent anonymes.

Le JT
Les autres sujets du JT
La puce est implantée au moyen d\'une seringue dans la main (ici, une expérience similaire menée par l\'entreprise de cybersécurité Kaspersky Lab, en septembre 2015 à Berlin).
La puce est implantée au moyen d'une seringue dans la main (ici, une expérience similaire menée par l'entreprise de cybersécurité Kaspersky Lab, en septembre 2015 à Berlin). (JOHN MACDOUGALL / AFP)