États-Unis : des femmes vont au Mexique pour acheter leur pilule abortive

Publié Mis à jour
États-Unis : des femmes vont au Mexique pour acheter leur pilule abortive
Article rédigé par
C.Guttin , B.Delaigle - France 2
France Télévisions

Sept États américains ont d’ores et déjà interdit l’avortement depuis la décision rendue par la Cour suprême, vendredi 24 juin. Certaines femmes décident alors d’aller acheter une pilule abortive au Mexique.

C’est une décision qui a été vivement critiquée, la Cour suprême américaine a laissé la liberté aux États d’interdire ou non l’avortement, sept d’entre eux l’ont déjà prohibé. Alors, les femmes qui souhaitent quand même avorter, prennent la route du Mexique pour acheter des pilules abortives. Sans ordonnance et à prix bas, cette pilule en libre-service est une solution pour beaucoup de femmes américaines. Depuis trois mois, les Américaines sont trois fois plus nombreuses dans ces pharmacies mexicaines.

Des pharmaciens qui coopèrent

Si le médicament n’est pas normalement utilisé pour faciliter l’avortement, les pharmaciens mexicains qui le vendent savent que son utilisation peut être détournée : "normalement, ce générique, c’est pour les ulcères, c’est pour ça qu’on est censé le vendre, mais on sait qu’il y a des femmes qui détournent son utilisation pour avorter", affirme un pharmacien. Les associations féministes mexicaines aident également les Américaines en fournissant des médicaments.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.