États-Unis : des entreprises sans patron ?

L'entreprise américaine fera-t-elle demain, une place plus large à l'autogestion ? Le PDG se met de plus en plus en retrait. Quels en sont les avantages et les contraintes ? L'enquête de France 2.

FRANCE 2

La scène se déroule au pays du libéralisme, à New York (États-Unis). Une société de conseil en entreprise a décidé de fonctionner sans hiérarchie. Le patron reste dans son bureau pendant que ses employés prennent une décision : ils votent pour désigner celui qui va diriger les réunions et définir les rôles au sein de l'équipe. l'idée générale est de supprimer le pouvoir traditionnel et de le rendre aux salariés. Fini les structures pyramidales, place aux cellules indépendantes, avec des chefs d'équipe.

Un système qui demande beaucoup de discipline

Ce système prend de l'ampleur aux États-Unis, où les salariés veulent pouvoir faire entendre leur voix. Les augmentations et les licenciements peuvent intervenir à tout moment, car n'importe qui à son mot à dire. La fin de la hiérarchie ne signifie par pour autant "anarchie". Ce système demande une grande discipline de la part des salariés, qui passent plus de temps en réunion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo illustration travail.
Photo illustration travail. (MAXPPP)