Etats-Unis : des éleveurs armés occupent un bâtiment fédéral dans un parc national de l'Oregon

Les manifestants qui ont envahi le refuge demandent que les terres du parc naturel soient rendues aux éleveurs.

Un drapeau américain à l\'entrée du Malheur National Wildlife Refuge, dans l\'Oregon (Etats-Unis), le 3 janvier 2016, où des hommes armés sont retranchés.
Un drapeau américain à l'entrée du Malheur National Wildlife Refuge, dans l'Oregon (Etats-Unis), le 3 janvier 2016, où des hommes armés sont retranchés. (JIM URQUHART / REUTERS)

"Nous sommes prêts à rester ici des années", affirme Ammon Bundy. A la tête d'un groupe d'hommes armés, cet Américain a pris le contrôle d'un bâtiment fédéral dans l'Oregon (Etats-Unis), samedi 2 janvier. L'édifice est un refuge situé dans la Malheur National Forest, une forêt fédérale protégée. Pour ce groupe d'hommes, l'occupation d'un bâtiment public symbolise leur opposition au pouvoir fédéral.

Dans quelles circonstances le refuge a-t-il été investi ?

Tout est parti d'une manifestation pacifique dans la ville de Burns, samedi. Des manifestants protestaient contre l'emprisonnement de deux fermiers, Dwight Hammond, 73 ans, et son fils Steven Hammond, 46 ans, rapporte Slate. Ces deux éleveurs ont été condamnés à cinq ans de prison "pour avoir allumé des incendies sur des terres publiques afin d’avantager la culture sur des terres adjacentes qui leur appartiennent", rapporte Le Journal de Montréal.

Mais la contestation a pris un autre tournant. Les manifestants, menés par deux frères, Ammon et Ryan Bundy, se sont dirigés vers le refuge, situé à quelques dizaines de kilomètres de là, pour prendre possession du bâtiment. Le parc était fermé aux visiteurs et le refuge était vide. 

Qui sont Ammon et Ryan Bundy ?

Ammon et Ryan Bundy sont les fils d'un propriétaire de ranch du Nevada, Cliven Bundy, un militant antigouvernement. Ce dernier est connu aux Etats-Unis pour des actions menées contre le pouvoir fédéral. La famille Bundy est en litige avec la justice américaine car Cliven Bundy refuse de payer des droits pour faire paître son bétail sur les terres fédérales. Il doit plus d'un million de dollars à l'Etat.

Quelles sont leurs revendications ?

"On veut que les éleveurs qui ont été expropriés puissent revenir et reprendre leurs terres, et que ce refuge fédéral soit fermé à tout jamais", a déclaré à la presse Ryan Bundy, selon Oregonlive (en anglais).

"Les gens devraient pouvoir utiliser la terre et ses ressources comme des hommes et des femmes libres", a ajouté Ammon Bundy, rapporte CNN (en anglais)Par ailleurs, pour eux, le retour en prison des Hammond "illustre les abus des autorités". De son côté, la famille Hammond a rejeté le soutien des Bundy et s'est désolidarisée des occupants du refuge.

Comment les autorités réagissent-elles ?

Les frères Bundy assurent que leurs intentions sont pacifiques mais qu'ils sont prêts à répondre par les armes si la police tente de les déloger. Le FBI, en lien avec la police locale, mène les négociations, relaie ABC News (en anglais), lundi. Le FBI demande à la population de se tenir éloignée du refuge. Par ailleurs, trois écoles situées à proximité du parc resteront fermées cette semaine, précise ABC News.