Etats-Unis : des centaines de maisons détruites par des incendies dans le Colorado, 33 000 personnes évacuées

L'Etat de l'ouest du pays connaît une sécheresse historique et des villes ont dû être évacuées.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les incendies ont détruit des habitations de la ville de Superior, dans le comté de Boulder, dans l'Etat du Colorado (Etats-Unis), le 30 décembre 2021. (JASON CONNOLLY / AFP)

Des centaines de maisons ont été détruites et au moins 33 000 personnes forcées d'évacuer leurs foyers par des incendies dans le Colorado, Etat de l'Ouest américain battu par des vents violents et confronté à une sécheresse historique, selon un bilan des autorités jeudi 30 décembre.

>> Inondations, "dôme de chaleur", incendies... Ces catastrophes climatiques qui ont marqué l'année 2021

Dans le comté de Boulder, des hôtels, des centres commerciaux et plus de 650 hectares de végétation sont partis en fumée. "Environ 370 habitations autour de Sagamore ont été détruites. Et il est possible que 210 habitations aient été détruites dans la vieille ville de Superior", a déclaré le shérif du comté de Boulder, Joe Pelle, lors d'une conférence de presse, jeudi. La ville de Boulder, qui compte plus de 100 000 habitants, est située à une cinquantaine de kilomètres de Denver, la capitale du Colorado. Selon le journal Colorado Sun, plusieurs personnes ont dû être soignées pour des brûlures, dont au moins six ont été hospitalisées.

Des rafales de plus de 160 km/h enregistrées

En tout, plus de 33 000 personnes ont reçu l'ordre d'évacuer, notamment à Louisville, une ville de 20 000 résidents, et Superior, 13 000 habitants. "Quittez Louisville sinon votre vie sera en danger", avaient insisté les services météorologiques. D'après un nouveau bilan communiqué vendredi matin par la police de la ville de Broomfield, "tous les ordres d'évacuation et de pré-évacuation ont été levés" pour cette localité frontalière de Superior.

Le Colorado connaît une sécheresse historique qui a largement facilité la propagation des flammes. Et des rafales de vent à plus de 160 km/h ont été observées à certains endroits, compliquant les efforts des pompiers. Heureusement, les vents devraient s'apaiser, a annoncé le service national météorologique tard jeudi soir, et d'importantes chutes de neige sont attendues dans les deux jours qui viennent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.