États-Unis : après les violents incendies, des paysages de désolation

20 000 pompiers sont mobilisés sur la façade ouest des États-Unis, samedi 12 septembre. L’État de Washington, la Californie et l’Oregon sont touchés par de violents incendies.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Après le crépitement des flammes, le silence de la désolation. Il ne reste qu’un décor noirci dans la petite ville de Phoenix, dans l’Oregon, aux États-Unis. Revenue sur les lieux, Marian Telersky a l’impression qu’une bombe a soufflé sa maison. "Je ne pensais pas que je ne reverrais plus jamais mon piano ou tout ce qu’il y avait stocké dans mon garage", regrette l’Américaine.

500 000 habitants évacués

Au nord de l’État, un brouillard de fumée recouvre encore toute la région, samedi 12 septembre. De la petite ville de Lyons (Oregon) n’émergent que des ruines. À quelques kilomètres, un garçon de 12 ans est mort dans une voiture avec sa grand-mère. Ils n’ont même pas eu le temps de partir, c’est dire la rapidité avec laquelle les flammes ont avancé. Au total, 500 000 habitants de l’État ont été placés sous ordre d’évacuation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture calcinée sur le parking de ce qu\'il reste du Oak Park Motel à Gates, dans l\'Oregon aux Etats-Unis, le 10 septembre 2020.
Une voiture calcinée sur le parking de ce qu'il reste du Oak Park Motel à Gates, dans l'Oregon aux Etats-Unis, le 10 septembre 2020. (KATHRYN ELSESSER / AFP)