EN IMAGES. Des bougies aux lacrymogènes, retour sur un nuit de violences à Charlotte

Ces affrontements interviennent alors qu'un automobiliste afro-américain a été abattu lors d'un contrôle de police dans cette ville de Caroline du Nord.

Une deuxième nuit de violences, après la mort d'un Noir tué par un policier, a secoué la ville américaine de Charlotte en Caroline du Nord, jeudi 22 septembre. Un manifestant a été gravement blessé et se trouve dans un état critique, poussant le gouverneur à décréter l'état d'urgence.

Cette flambée de violence survient deux jours après la mort de Keith Lamont Scott, un homme noir de 43 ans, abattu par un policier, mardi 20 septembre, au cours d'un contrôle routier. Franceinfo revient en image sur cette nouvelle nuit de protestation contre les violences policières qui a dégénéré en affrontements avec les forces de l'ordre.

114
L'endroit exact où a été tué Keith Lamont Scott est devenu un lieu de recueillement, où les habitants de Charlotte viennent déposer fleurs et bougies. SIPANY / SIPA
214
Une manifestante a inscrit "ne tirez pas" au creux de sa main au lendemain de la mort de Keith Lamont Scott, le 21 septembre 2016 à Charlotte . NICHOLAS KAMM / AFP
314
Les étudiants de l'université de Charlotte se sont allongés plusieurs minutes dans le campus pour protester contre cette bavure policière. GERRY BROOME / AP / SIPA
414
Une petite fille tient devant son visage une feuille avec l'inscription "pas de justice, pas de paix". NICHOLAS KAMM / AFP
514
Poings levés, les manifestants ont pacifiquement exprimé leur colère à l'angle des rues Trade et Tryon, dans le quartier chic de Charlotte.  JASON MICZEK / REUTERS
614
Pour la deuxième nuit consécutive, des centaines de personnes sont descendues dans les rues de la ville pour dénoncer les violences policières. SIPANY / SIPA
714
Une bonne partie de la nuit, manifestants et force de l'ordre se sont fait face, sans violence, dans les rues de Charlotte. BRIAN BLANCO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
814
Le face-à-face s'est prolongé toute la nuit. Les manifestants réclament justice après la mort de Keith Lamont Scott. Plusieurs stars de NBA ont fait part dans la nuit de leur consternation. "Je prie pour ma ville, nous méritons mieux que cela..." écrit Stephen Curry sur Twitter. NICHOLAS KAMM / AFP
914
Les débordements ont commencé lorsque des manifestants ont brisé des vitres et lancé des projectiles contre les forces de l'ordre. JASON MICZEK / REUTERS
1014
Le face-à-face a dégénéré au milieu de la nuit, les forces de l'ordre faisant usage de grenades lacrymogènes.  JASON MICZEK / REUTERS
1114
Pour cette deuxième nuit de violence, l'état d'urgence a été décrété par le gouverneur de l'Etat de Caroline du Nord. La Garde nationale et la police autoroutière ont été déployées en soutien des forces de police de Charlotte. ADAM RHEW / CHARLOTTE MAGAZINE
1214
Ils ne protestent pas, mais se reposent. Ces policiers s'accordent une pause au milieu de la nuit.  BRIAN BLANCO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
1314
C'est devant l'hôtel Omni de Charlotte que la manifestation a dégénéré. Un homme a été blessé par balle. NICHOLAS KAMM / AFP
1414
Touché à la tête, l'homme a été évacué par les secours. La mairie a annoncé qu'il se trouvait "sous assistance respiratoire, dans un état critique" mais qu'il n'était "pas décédé", après avoir affirmé à tort qu'il était mort lors de violences "entre civils". BRIAN BLANCO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA