Washington ouvre une enquête sur la police de Ferguson

Un mois après la mort de Michael Brown, un jeune noir non-armé tué par un policier blanc, le département américain de la Justice veut savoir si les pratiques du commissariat de cette ville sont discriminatoires.

Des policiers lors d\'une manifestation en mémoire de Michael Brown, jeune adolescent noir tué par un membre des forces de l\'ordre, à Ferguson (Missouri, Etats-Unis), le 30 août 2014.
Des policiers lors d'une manifestation en mémoire de Michael Brown, jeune adolescent noir tué par un membre des forces de l'ordre, à Ferguson (Missouri, Etats-Unis), le 30 août 2014. (AARON P. BERNSTEIN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

L'administration d'Obama passe à l'offensive. Un mois après la mort de Michael Brown, le département américain de la Justice va ouvrir une enquête sur le comportement de la police de Ferguson, dans le Missouri, où un adolescent noir non-armé a été tué début août par un policier blanc, rapporte le Washington Post (en anglais), mercredi 3 septembre.

Une enquête fédérale est déjà en cours sur les circonstances de la mort de Michael Brown, qui a suscité l'indignation de la communauté noire et déclenché plusieurs nuits d'émeutes. Selon le journal, cette nouvelle enquête se penchera sur les politiques et pratiques du commissariat de Ferguson, composé quasi-exclusivement de policiers blancs dans une ville où la majorité de la population est noire.

Le chef de la police locale, Thomas Jackson, salue l'ouverture de cette enquête dans le New York Times. Si ses équipes pratiquent des politiques discriminatoires de façon "non-intentionnelle", "nous devons le savoir", assure-t-il.