VIDEO. A Ferguson, après une semaine d'émeutes : "C'est très tendu", selon les habitants

Des habitants de cette ville du Missouri (Etats-Unis), rencontrés par les reporters de France 2, réprouvent les affrontements nocturnes, mais continuent à réclamer justice.

VALERIE ESTRUC et XAVIER ROCCA - FRANCE 2

La ville de Ferguson (Missouri, Etats-Unis) soigne ses plaies après plusieurs jours d'émeutes et des pillages. Les affrontements ont été déclenchés par la mort d'un jeune Noir de 18 ans qui a reçu six balles d'un policier, le 9 août. Les manifestations se sont poursuivies jusqu'à la nuit de dimanche au lundi 18 août malgré un couvre-feu décrété par la police.

"On a besoin de prendre du recul et de respirer"

Des habitants noirs de la ville, rencontrés par les reporters de France 2, reprouvent les affrontements nocturnes, mais continuent à réclamer justice. La tension raciale est palpable entre la police et la communauté noire : "C'est très, très tendu, mais c'est tendu des deux côtés, ce n'est pas un cas isolé, et maintenant on a besoin de prendre du recul et de respirer", confie une habitante.

Michael Brown, un jeune Noir de 18 ans non armé est mort, abattu par un policier blanc, drame qui a ravivé le spectre du racisme aux Etats-Unis dans une ville à majorité noire. La Garde nationale est arrivée lundi à Ferguson pour tenter de ramener le calme.

La Garde nationale arrive au quartier général de la police de Ferguson (Missouri, Etats-Unis), le 18 août 2014.
La Garde nationale arrive au quartier général de la police de Ferguson (Missouri, Etats-Unis), le 18 août 2014. (MICHAEL B. THOMAS / AFP)