Ferguson : la tension perdure

Le 9 août dernier, Tyrone Harris, un manifestant noir, est blessé par balles dans la ville de Ferguson.

FRANCE 3

La ville de Ferguson (Missouri) aux Etats-Unis, est toujours en état d'urgence. Après les heurts, en marge de la commémoration de l'anniversaire de la mort d'un jeune noir, l'enquête se poursuit. Mais dans le même temps, des miliciens blancs ont fait leur apparition dans la ville. Ni militaires, ni policiers, ils se font appelés les gardiens de la Constitution. 

Un jeune noir blessé durant une manifestation 

Mais la présence de cette milice passe mal. "Nous n'avons pas le droit de nous rassembler pacifiquement ici sans être gazés ou arrêtés alors que vous les Blancs, vous vous promenez avec des fusils d'assaut", déplore un jeune homme au micro de France 3.

Ici, la tension perdure depuis lundi dernier. En effet, le 9 août, Tyrone Harris, un manifestant noir est blessé par balles. Aujourd'hui, l'homme est toujours hospitalisé. Il est également inculpé pour agression à main armée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers montent la garde, le 10 août 2015 à Ferguson (Etats-Unis).
Des policiers montent la garde, le 10 août 2015 à Ferguson (Etats-Unis). (SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)