Etats-Unis : ce que l'on sait de la mort de Keith Lamont Scott, à l'origine des émeutes de Charlotte

Un policier de cette ville de Caroline du Nord a abattu, mardi, Keith Lamont Scott, un Afro-américain de 43 ans, au moment où il sortait de son véhicule. Franceinfo revient sur les circonstances de sa mort.

L\'endroit où a été tué Keith Lamont Scott est devenu un lieu de recueillement, où des habitants de Charlotte (Caroline du Nord, Etats-Unis) viennent déposer des fleurs et des bougies.
L'endroit où a été tué Keith Lamont Scott est devenu un lieu de recueillement, où des habitants de Charlotte (Caroline du Nord, Etats-Unis) viennent déposer des fleurs et des bougies. (SIPANY/SIPA / SIPA USA)

Keith Lamont Scott a été abattu par un policier au moment où il sortait de son véhicule le mardi 20 septembre à Charlotte, en Caroline du Nord (Etats-Unis). La mort de cet homme de 43 ans a embrasé la ville et des émeutes ont éclaté. Neuf personnes ont été blessées et 44 ont été interpellées lors d'une deuxième nuit de violences. Franceinfo revient sur les circonstances de sa mort. 

Comment Keith Lamont Scott a-t-il été tué ? 

Cet Afro-Américain, père de famille de sept enfants, se trouvait sur le parking d'une résidence où une perquisition était en cours quand il a été mortellement blessé par balles. Il a ensuite été mené à l'hôpital de Charlotte, le Carolinas Medical Center, où il a été déclaré mort. 

Keith Lamont Scott n'était pas la personne recherchée par les forces de l'ordre. Mais il n'aurait pas obtempéré quand les agents lui ont ordonné, à plusieurs reprises, de lâcher son arme, selon la police. "En dépit de ces sommations orales, il est sorti de son véhicule une arme à la main. Et quand les policiers ont continué à hurler pour lui demander de la lâcher, il est sorti, représentant une menace pour les policiers", a relaté Kerr Putney, le chef de la police de cette ville du sud-est des Etats-Unis. La police a déclaré avoir retrouvé son arme. Brentley Vinson, l'agent lui-même noir qui a abattu le père de famille, a été suspendu en attendant les résultats d'une enquête administrative.

Pourquoi les circonstances de sa mort sont-elles troubles ? 

Parce que la version de la police est contestée par la famille de la victime, qui considère que Keith Lamont Scott attendait son fils dans la voiture, et tenait dans sa main un livre et non une arme.

D'autres témoins confirment cette version : l'arme "est un mensonge", a assuré Taheshia Williams, une résidente du quartier, dont la fille étudie dans la même école que l'un des enfants de Scott. "Ils ont enlevé le livre et l'ont remplacé par une arme. Cet homme était assis ici tous les jours, à attendre que son fils descende de l'autobus", a-t-elle déclaré.

Sa femme, dans un communiqué (en anglais), a ainsi déclarée qu'après avoir entendu les propos du chef de la police, "nous avons plus de questions que de réponses à propos de la mort de Keith."  

Pourquoi la version des forces de l'ordre est remise en question ? 

Pressé par des habitants, des journalistes ainsi que par l'ACLU, puissante association américaine de défense des libertés, de rendre publique une vidéo montrant l'intervention policière contre Scott, le chef de la police la ville s'y est refusé. "Nous la rendrons publique quand nous estimerons qu'il existe une raison qui l'impose, mais je ne vais pas mettre en péril l'enquête", a déclaré Kerr Putney. 

Ce dernier a cependant admis que la séquence filmée n'offrait "pas de preuve visuelle indiscutable confirmant que quelqu'un est en train de pointer une arme". Un aveu semblant affaiblir la thèse policière selon laquelle le policier qui a tiré était directement menacé par Keith Lamont Scott. 

"Il est important qu'une enquête complète et transparente ait lieu sur cet incident", avait déclaré la maire de Charlotte, Jennifer Roberts, pendant une conférence de presse. "Nous sommes là pour connaître la vérité donc nous enquêtons pour établir la vérité, la totale vérité", avait assuré de son côté le chef de la police de Charlotte-Mecklenburg.