Musique : "Desert Trip", un festival de légendes

Les Rolling Stones, Bob Dylan, Neil Young, Paul McCartney, les Who et Roger Waters : ce weekend en Californie, ils seront tous à l'affiche d'un seul et même festival, le "Desert Trip Festival". Un événement unique dans tous les sens du terme, qui devrait accueillir quelque 300.000 personnes. Un festival à suivre tout le week-end sur franceinfo.

Les Rolling Stones, première tête d\'affiche du Desert Trip Festival, ce vendredi soir
Les Rolling Stones, première tête d'affiche du Desert Trip Festival, ce vendredi soir (JACQUES BOISSINOT/AP/SIPA / AP)

Lorsque l'idée a émergé, il y a plusieurs mois, personne n'a réellement voulu y croire. Imaginez-vous, un festival rassemblant pendant trois jours, quasiment tout ce que la musique fait de légendes vivantes : les Rolling Stones, Bob Dylan, Paul McCartney, Neil Young, Roger Waters (ex-Pink Floyd) et les Who. Le rêve est devenu réalité, et ce sont les organisateurs du festival Coachella, qui se tient chaque année à Indio dans le désert californien, qui l'ont accompli. Trois jours de concerts majuscules pour ce Desert Trip Festival, de rock et de mythes, pour des retombées attendues autour de 160 millions d'euros.

Immédiatement renommé "Oldchella" - normal pour un festival dont aucune des têtes d'affiche n'a moins de 70 ans -, l'événement devrait drainer quelque 100.000 personnes pour chacune des trois soirées. Des centaines de milliers de fans de rock, et de nombreuses célébrités, proximité avec Los Angeles oblige sont venues, comme le dit Daniel avec humour, un Français qui fera le déplacement, "voir des stars qui ne passeront peut-être pas l'hiver".

Une expérience unique, que certains vont vivre en famille

À plus de 400 euros le pass pour les trois jours, sans compter les billets d'avion et le logement, venir de France pour assister au festival n'est pas simple. Mais cela n'arrête pas les fans, dont certains rêvent depuis de longs mois de cet "American trip" pour aller voir leurs idoles. Thomas a choisi de faire de cet événement un souvenir inoubliable, et familial. Il a offert le voyage à son père pour ses 68 ans. Tous les deux vont rester pendant quatre jours dans le désert, au volant d'une Ford Mustang louée pour l'occasion.

"J'avais le choix entre acheter les billets ou une voiture ; je continuerai à prendre le Vélib'"
--'--
--'--

Une chose est sûre, avant même le début du festival : l'événement restera unique dans l'histoire, bien loin cependant de l'atmosphère légère et foutraque de Woodstock il y a presque 50 ans. Aux légendes de jouer désormais.