Crash à San Francisco : l'avion volait trop lentement et son pilote débutait sur Boeing 777

Selon les premières analyses des boîtes noires du Boeing 777 qui s'est crashé samedi aux Etats-Unis, les pilotes ont remis les gaz moins de deux secondes avant de heurter la piste.

Vue aérienne du Boeing 777 d\'Asiana Airlines après son crash sur l\'aéroport de San Francisco (Californie), le 6 juillet 2013.
Vue aérienne du Boeing 777 d'Asiana Airlines après son crash sur l'aéroport de San Francisco (Californie), le 6 juillet 2013. (JED JACOBSOHN / REUTERS)

L'accident a fait 182 blessés et tué deux adolescentes chinoises. Selon les premières analyses des boîtes noires, révélées dimanche 7 juillet, le Boeing 777 qui s'est écrasé samedi sur l'aéroport de San Francisco volait "sensiblement en-dessous" de sa vitesse d'approche normale. Cependant, la présidente de la National Transportation Safety Board (NTSB) n'a pas voulu s'avancer sur les causes de l'accident et a esquivé les questions sur une possible erreur de pilotage.

L'examen des enregistreurs de vol n'a montré aucune anomalie jusqu'à sept secondes avant le crash, lorsque les pilotes ont tenté d'interrompre leur procédure d'atterrissage, a annoncé la NTSB. Un signal d'alerte s'est déclenché dans le cockpit quatre secondes avant l'impact. Les pilotes ont alors remis les gaz, mais la queue de l'appareil a heurté le tarmac et s'est disloquée. Ces données correspondent aux témoignages de passagers et à une vidéo amateur diffusée par CNN, qui montre l'appareil en train de se cabrer avant de toucher le sol.

Un pilote débutant sur ce type d'appareil

De son côté, Asiana Airlines a très rapidement exclu qu'une défaillance mécanique soit à l'origine du crash. Lundi, la compagnie sud-coréenne a reconnu que son pilote, qu'elle avait dans un premier temps présenté comme "très expérimenté", ne l'était pas sur Boeing 777. Il était encore en formation sur ce type d'appareil et était assisté d'un copilote plus expérimenté, a-t-elle précisé.

"C'était le premier vol de Lee Kang-kook avec cet appareil. Il était en formation. Même un vétéran doit suivre une formation [pour piloter un nouveau type d'avion]", a déclaré une porte-parole d'Asiana à Séoul. Lee Kang-kook, qui a débuté sa carrière chez Asiana en 1994, totalise 9 793 heures de vol, mais seulement 43 aux commandes d'un Boeing 777. Son copilote, Lee Jeong-min, compte lui 3 220 heures de vol sur ce modèle d'avion, et 12 387 au total.