États-Unis : que sont les "ghost guns", les armes en kit qui déferlent sur les États-Unis ?

Publié
États-Unis : que sont les "ghost guns", les armes en kit qui déferlent sur les États-Unis ?
France 2
Article rédigé par
C.Guttin, T.Donzel, B.Laigle, K.Sullivan, L.Setyon, A.Monange - France 2
France Télévisions

Le président des États-Unis, Joe Biden, souhaite s'attaquer aux "ghost guns". Reportage sur l'essor de ces armes en kit, produites et vendues sur internet en dehors de tout contrôle.  

Aux États-Unis, les "ghost guns", des armes fantômes, font la Une de toutes les télévisions américaines. Vendues en kit sur internet, elles peuvent ensuite être assemblées depuis son domicile, à l'aide d'un mode d'emploi en ligne. Dans la banlieue d'Austin (Texas), un fabricant d'armes en kit a exceptionnellement ouvert ses portes à une équipe de France Télévisions. Cody Wilson a commencé par imprimer et assembler des armes chez lui, avant d'en faire un business. Il produit désormais de vraies pièces en métal. Pour rester dans la légalité, et vendre sans avoir à vérifier le casier judiciaire des acheteurs, les fabricants ne proposent que 80% de l'arme, et envoient l'autre partie séparément.    

Intraçable et sans existence légale 

L'arme n'est par ailleurs également pas entièrement finie : c'est l'acheteur qui doit percer les derniers trous. Comme aucun des morceaux n'est considéré comme une arme, il n'est pas obligatoire d'y mettre un numéro de série. Le pistolet est ainsi intraçable, et n'a aucune existence légale. Les autorités des grandes villes des États-Unis craignent que ces armes non-enregistrées terminent dans les mains de simples adolescents ou de chefs de gangs. Si la vente des ghost guns y est en plein boom, seulement 10 États ont interdit ou régulé la vente de ses armes. Le président, Joe Biden, vient de proposer une loi fédérale obligeant les fabricants de ghost guns à graver un numéro de série sur les armes en kit. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.