États-Unis : un rabbin dit non aux néo-nazis

En réaction au rassemblement à Charlottesville (États-Unis) où des militants d'extrême droite avaient affiché des symboles nazis, le rabbin David Basior a invité à rentrer en résistance, à ne pas oublier l'Histoire.

Francetv Info

David Basior est rabbin à Seattle (États-Unis). Le 20 août, dans cette ville, lors d'un rassemblement anti-raciste, il a prononcé un discours sur scène, face à la foule. "Je dis non aux nazis chaque jour. Je dis non aux nazis quand je berce mes enfants. Je dis non aux nazis quand je prie, quand je m'habille, quand je mange, quand je m'entraîne à la salle de sport", a-t-il déclaré.

Une invitation à ne pas oublier l'Histoire

"Maintenant je leur dis non quand je pleure, quand je lis, quand je range mes affaires, quand j'étreins, quand je chante, quand je crie, quand je baille, quand je respire. C'est déjà arrivé auparavant et mon existence est résistance. Mais ça ne suffit plus. Nous entrons dans une nouvelle phase. Mon existence seule ne suffit plus. Joignez-vous à moi !" a invité le rabbin David Basior. Le 12 août, à Charlottesville, des militants d'extrême droite avaient affiché des symboles nazis. Le rabbin leur répond en lançant cette invitation à rentrer en résistance, à ne pas oublier l'Histoire.

Des membres de groupuscules radicaux marchent dans Charlottesville, le 11 août.
Des membres de groupuscules radicaux marchent dans Charlottesville, le 11 août. (ZACH D ROBERTS / NURPHOTO / AFP)