Californie : quand la terre se venge

C'est sans doute la conséquence du changement climatique, ou en tout cas des sécheresses qui frappent la Californie : une terrible maladie, le "cocci", ou "fièvre de la vallée", contamine de plus en plus d'Américains.

France 2

Cette plaine est surnommée la "vallée de la fièvre". Nous sommes à 1h30 de Los Angeles, au centre de la Californie, et dans l'air se répand ici une maladie qui peut être mortelle. "C'est dans l'air, c'est partout. Et vous ne pouvez rien y faire, ou alors, vous arrêtez de respirer", explique un habitant des environs.

Un champignon enfoui à 15 cm sous terre

À Bakersfield, la ville la plus touchée, Sharon Uyeoka connait bien cette maladie. Les symptômes de la "fièvre de la vallée" c'est son nom, ressemblent bien à une grippe. "J'avais une très mauvaise toux, je pensais que c'était un rhume, je n'avais pas d'énergie. Je voulais juste dormir". La maladie s'attaque en fait aux poumons. Chez les personnes les plus fragiles, elle dégénère en méningite. C'est par la poussière que les malades sont infectés. La fièvre de la vallée vient en effet du sol. Enfoui à 15 centimètres sous cette terre, un champignon microscopique que les hommes sont venus réveiller. "Il est en fait à l'état naturel depuis toujours dans la terre", explique Agnès Vahramian, envoyée spéciale à Bakersfield. "Le problème, c'est que quand la terre est brassée, ce champignon se volatilise dans les airs. Et le respirer devient très dangereux."

Le JT
Les autres sujets du JT
Une patiente reçoit de l\'oxygène. Image d\'illustration. 
Une patiente reçoit de l'oxygène. Image d'illustration.  (MAXPPP)