Cet article date de plus de quatre ans.

Californie : le bilan des incendies monte à 35 morts

Des vents violents compliquent la tâche des pompiers, qui luttent contre le feu qui ravage le cœur viticole du nord de l'Etat.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un quartier de Santa Rosa (Californie) ravagé par les flammes, photographié le 13 octobre 2017. (ELIJAH NOUVELAGE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Toujours pas d'amélioration sur le front des incendies en Californie. Des vents violents compliquent la tâche des pompiers qui luttent contre le feu, en train de ravager le cœur viticole du nord de l'Etat. Les autorités craignent que le bilan humain, 35 morts, ne s'alourdisse encore.

Vendredi 13 octobre, des progrès sur le terrain ont permis aux autorités d'envisager le retour de certains des 90 000 habitants évacués, notamment à Santa Rosa, la plus grande ville de la région, à une heure de route au nord de San Francisco. Mais sur le flanc sud des incendies, le retour de vents chauds et secs pourrait attiser les flammes, a dit à la presse Bret Gouvea, le chef adjoint des services d'exploitation forestière et de protection contre les incendies (Cal Fire). La ville de Calistoga, dans la très touristique Napa Valley, est l'une des plus menacées. Les 5 000 habitants, évacués mercredi, ont toujours ordre d'éviter la zone.

235 personnes portées disparues

Les 17 foyers d'incendie recensés dans le nord de la Californie se sont mués en gigantesques brasiers, ravageant près de 90 000 hectares. Environ 5 700 maisons et bâtiments ont été réduits en cendres, a annoncé Cal Fire.

Trente-cinq personnes sont mortes, selon les autorités. Dans les archives de l'Etat, l'incendie le plus meurtrier remontait à octobre 1933 : 29 décès à Griffith Park, à Los Angeles. Parmi les 35 victimes, au moins 19 personnes ont péri dans le seul comté de Sonoma. Nombre d'entre elles dormaient lorsque le feu a pris.

La plupart des 1 000 personnes portées disparues ont été retrouvées, a indiqué Robert Giordano, le shérif du comté de Sonoma. Mais les autorités restent sans nouvelles de 235 d'entre elles. La situation pourrait encore s'aggraver car des vents soufflant à près de 100 km/h et un taux d'humidité très faible de 10% sont attendus dans les prochaines heures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.