Santé mentale : casser des objets pour se sentir mieux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Casser des objets, fracasser des meubles à coup de marteau ou de masses : c’est ce que permettent les salles de colère, des sortes de défouloir dont le but est d’évacuer la colère et le stress.
France Info
Article rédigé par
Anne Cohen - franceinfo
France Télévisions

Casser des objets, fracasser des meubles à coup de marteau ou de masses : c’est ce que permettent les salles de colère, des sortes de défouloir dont le but est d’évacuer la colère et le stress.

Comme une petite envie de tout casser ? C’est possible dans cette salle de la colère de Westlake Village, aux États-Unis. Et cela peut même faire du bien, en ces temps de pandémie. “Je suis enfermée chez moi à cause du Covid. Je n’ai pas grand-chose à faire. Je ne peux pas voir mes amis, je ne peux pas sortir. Je perds lentement la tête, chez moi", confie Erika Renau, une cliente.

Mieux gérer son stress

D'abord il faut choisir son arme de destruction pour bien démolir assiettes, meubles et bouteilles. Détruire, sous le regard d’un thérapeute, c’est en fait une technique de gestion du stress et de la colère. “C'est le premier endroit à intégrer un aspect thérapeutique. Quand les gens viennent ici, ils ne viennent pas seulement pour casser des trucs. Ils viennent en fait pour obtenir les outils dont ils ont besoin pour gérer le stress de manière saine”, explique la propriétaire des lieux. Ce genre de défouloir existe en France. Les sessions durent de 10 à 25 minutes pour un prix de 15 à 30 euros. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.