VIDEO. "Pas de menace précise sur la France", dit Valls

Interrogé sur la double explosion de Boston, le ministre de l'Intérieur a confirmé un renforcement des patrouilles, "par précaution".

"Il n'y a pas de menace précise concernant la France, il y a des menaces depuis plusieurs mois", a indiqué, mardi 16 avril, Manuel Valls. Interrogé sur RTL au lendemain des explosions survenues lors du marathon de Boston (Massachusetts, Etats-Unis), le ministre de l'Intérieur a confirmé "des mesures supplémentaires qui sont prises par précaution", invitant les Français à ne céder "ni à la panique, ni à la dramatisation".

Dans la nuit, Manuel Valls a demandé aux préfets et aux forces de sécurité intérieure de renforcer, sans délai, la présence des patrouilles dans le cadre du plan Vigipirate. Le stade "rouge renforcé" du plan Vigipirate est déjà en vigueur depuis le début de l'intervention militaire lancée par la France au Mali, en janvier. Le stade ultime est le plan "écarlate", qui n'est donc pas déclenché.

Le président américain, Barack Obama, sans évoquer explicitement la piste terroriste, a déclaré peu après les explosions que ses services ne savaient pas encore "qui avait commis ces actes et pourquoi"

Le ministre de l\'Intérieur, Manuel Valls, le 27 mars 2013 à l\'Elysée, à Paris.
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, le 27 mars 2013 à l'Elysée, à Paris. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)