Cet article date de plus de deux ans.

Etats-Unis : le cercueil du policier tué lors de l'invasion de partisans de Donald Trump au Capitole sera exposé dans le bâtiment

Brian Sicknick a été blessé lorsque des partisans de Donald Trump ont envahi le Congrès. Il est mort des suites de ses blessures.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des pancartes en hommage au policier Brian Sicknick, tué lors de l'invasion de militants pro-Trump au Congrès, le 10 janvier 2021. (AL DRAGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

L'hommage est exceptionnel. Le cercueil du policier tué après l'invasion du Capitole par des partisans de Donald Trump le 6 janvier sera exposé dans la Rotonde du siège du Parlement américain, à Washington, ont annoncé vendredi 29 janvier des parlementaires. L'agent Brian Sicknick, 42 ans, avait été blessé lors de "contacts physiques avec les manifestants" qui s'étaient introduits de force au Congrès, avait indiqué la police du Capitole. Il aurait été frappé à la tête avec un extincteur, selon des sources citées par le New York Times.

Le policier s'était effondré quelques minutes plus tard. Transporté à l'hôpital local, il a succombé à ses blessures le lendemain. La mort de Brian Sicknick, qui travaillait depuis douze ans dans ce service de police, a porté à cinq tués le bilan des violences dans l'enceinte du Congrès.

Drapeaux en berne

Les cercueils de quatre personnes ont été exposés par le passé dans la rotonde, sous la coupole du Capitole, selon le site internet des archives de la Chambre : le révérend Billy Graham, la figure des droits civiques Rosa Parks, et deux autres policiers du Capitole, Jacob Chestnut et John Gibson, tués au Congrès lors d'un échange de coups de feu en 1998. Les drapeaux du Capitole avaient été mis en berne en l'honneur de Brian Sicknick et sa dépouille avait été saluée par une haie d'honneur, lors de son transfert de la morgue aux pompes funèbres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attaque du Capitole par des militants pro-Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.