Vidéo L'historien Thomas Snegaroff raconte les coulisses de l'investiture de Lyndon B. Johnson

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Son mari John Kennedy avait été assassiné sous ses yeux 2 heures plus tôt. À bord d'Air Force One, Jackie Kennedy regardait Lyndon Johnson prêter serment, décomposée. C'était le 22 novembre 1963. L'historien Thomas Snegaroff raconte l'histoire derrière cette incroyable photo.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Son mari John Kennedy avait été assassiné sous ses yeux 2 heures plus tôt. À bord d'Air Force One, Jackie Kennedy regardait Lyndon Johnson prêter serment, décomposée. C'était le 22 novembre 1963. L'historien Thomas Snegaroff raconte l'histoire derrière cette incroyable photo.

"On est dans Air Force One, c'est l'avion du président américain. Il y a 26 personnes dans 5 mètres carrés." C'était le 22 novembre 1963, deux heures après l'assassinat de John Kennedy. La photographie montre Lady Bird, la femme de Johnson, et de l'autre côté, une femme décomposée qui est Jackie Kennedy, celle-là même qui vient de perdre son mari. "C'est un moment d'autant plus important pour Johnson que c'est la première fois qu'il met les pieds dans Air Force One. Kennedy avait toujours refusé de voyager à bord d'Air Force One avec le vice-président", raconte Thomas Snegaroff.

"La famille Kennedy et Bobby Kennedy détestent Lyndon Johnson"

L'image est aussi le reflet des rapports entre Johnson et la famille Kennedy. "Bobby Kennedy, le jeune frère de John Kennedy, il est ministre de la Justice, il ne supporte pas aussi qu'il devienne président des États-Unis et qu'il s'arroge aussi la popularité qu'avait son frère dans un moment dramatique", détaille l'historien.

Une photo dramatique

Ce qui frappe sur cette photographie, c'est aussi la présence de Jackie Kennedy "qui vraiment prend l'œil de celui qui regarde cette image." "Jackie, elle a ce tailleur rose qu'elle a conservé depuis 2 heures, qu'elle n'a pas voulu enlever afin de montrer au monde ce qu'on avait fait à son mari", dit Thomas Snegaroff. L'image vient donc cristalliser la détresse de l'ancienne Première dame. "C'est cette femme-là, dans cette tenue-là, à qui on a peut-être imposé cette photo à ce moment-là. C'est certainement la présence de Jackie qui fait de cette photo une photo tragique, une photo dramatique", insiste l'historien avant de conclure : "C'est un moment terrible de son histoire personnelle mais aussi de l'histoire de l'Amérique."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Assassinat de Kennedy

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.