Afghanistan : les États-Unis pleurent leurs jeunes héros tués dans l'attentat

Les photos des jeunes soldats tués à Kaboul lors de l'attentat du 26 août tournent en boucle dans la presse américaine. L'émotion traverse le pays. Certaines familles de victimes pointent Joe Biden du doigt et mauvaise gestion des troupes américaines en Afghanistan.

Article rédigé par
A. Vahramian, A. Monange - France 2
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des passagers, notamment afghans, embarquent dans un avion de l'armée française à l'aéroport de Kaboul (Afghanistan), le 26 août 2021, sur une image diffusée par l'état-major des armées. (ETAT MAJOR DES ARMEES / AFP)

Au moins 13 soldats américains ont été tués dans l'attentat du 26 août revendiqué par l'État islamique. Certains d'entre eux n'avaient que 20 ans. Leurs visages circulent dans les médias américains. Des familles et des amis leurs rendent hommage aux quatre coins du pays. 

"La lutte contre le terrorisme va être très difficile"

Certaines familles s'en prennent à Joe Biden quant à la gestion des troupes américaines en Afghanistan. La cote de popularité du président a baissé. Les soldats tombés jeudi 26 août étaient nés autour du 11 septembre, au début de la guerre afghane. Leur vie s'achève avec le retrait américain. "Un drone a été utilisé lors d'opération de représailles hier (27 août, ndlr). Mais pour mener ce genre d'opérations, il faut du renseignement, il faut des yeux et des oreilles", ajoute la journaliste Agnès Vahramian en direct de Washington (États-Unis).  "On imagine mal les Américains s'appuyer uniquement sur les talibans pour mener leur stratégie antiterroriste (...) la lutte contre le terrorisme va être difficile", ajoute-t-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.