Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Affaire Epstein : l'agent de mannequins Jean-Luc Brunel servait-il de "rabatteur" au milliardaire américain ?

La justice américaine soupçonne le Français Jean-Luc Brunel, ancien patron d'agences de mannequins, d'avoir participé au trafic sexuel qu'aurait mis en place Jeffrey Epstein. "Complément d'enquête" a cherché à en savoir plus et lui consacre un reportage, à voir le 7 novembre 2019. 

COMPLÉMENT D’ENQUÊTE / FRANCE 2

Son nom apparait dans le "live noir" de Jeffrey Epstein. Le nom de Jean-Luc Brunel, patron français d'une agence de mannequins, est vite remonté après le "suicide apparent" en détention du financier américain, le 10 août dernier. Le Français est cité et accusé par plusieurs victimes présumées et fait l'objet d'une plainte pour des faits, non prescrits, de harcèlement sexuel.

En 2005, après un désaccord avec son ancienne agence, Karin Models, Jean-Luc Brunel a fondé une autre agence, MC2. L'équipe du magazine Complément d'enquête a recueilli le témoignage d'une jeune mannequin française qui s'y est vite sentie mal à l'aise.

"Il y avait un truc assez sale dans cette agence", se souvient Loulou Robert, qui décrit des soirées en boîtes de nuit où les filles, au lieu d'être protégées par leur agent, sont exposées à "des sales mecs qui les font boire et leur proposent de la drogue". "C'était le système, ajoute-t-elle. Nous, on est des proies ultra faciles, dans ce milieu-là. Tous les éléments sont là pour que ça arrive".

Un piège à grande échelle ?

Si Loulou a vite cessé de fréquenter ces soirées, d'autres mannequins de MC2 seraient tombées dans un piège à grande échelle.

Selon Virginia Roberts, la principale accusatrice du millionnaire, le Français aurait servi de rabatteur à Jeffrey Epstein. Voici ce qu'elle déclarait dans une déposition datant de 2010 : "L'unique raison de leur amitié semblait être que Brunel pouvait obtenir des dizaines de jeunes filles mineures pour rassasier l'appétit sexuel d'Epstein." Jeffrey Epstein lui aurait "dit avoir couché avec plus de 1 000 filles amenées par Brunel".

Extrait de "Brunel : la nuit du chasseur", un reportage à voir dans "Complément d'enquête" le 7 novembre 2019.