Cet article date de plus de neuf ans.

Une vingtaine de soldats pakistanais tués dans une bavure de l'Otan

Difficile de connaitre précisément le bilan de ce qui est présenté par les Pakistanais comme une bavure de l'Otan. Le dernier chiffre communiqué par Islamabad est de vingt morts. "L'incident" selon les mots de l'Isaf se serait passé en territoire pakistanais. A titre de rétorsion, le Pakistan aurait bloqué l'approvisionnement des soldats alliés en Afghanistan.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

D'abord huit morts, puis quatorze, puis vingt-cinq puis vingt soldats pakistanais auraient été tués ce matin dans le bombardement d'un poste de l'armée par des hélicoptères de l'Otan. La Force internationale d'assistance à la sécurité, qui est sous le commandement de l'Otan, évoque un "incident" dans le nord-ouest du Pakistan et annonce l'ouverture d'une enquête.

L'attaque se serait produite au poste de contrôle de Salala, à 2,5 km environ de la frontière afghane.

"Le dernier raid des forces de l'Otan contre un poste de
contrôle va avoir de graves conséquences car ils l'ont attaqué
sans raison et tué des soldats qui étaient en train de dormir",
a déclaré un militaire pakistanais cité par Reuters.

Mutahir Hussain, un haut responsable de la région tribale du nord du Pakistan affirme ainsi avoir "arrêté l'approvisionnement de l'Otan sur ordre du gouvernement fédéral".

 


Des soldats pakistanais tués dans une bavure de l'Otan, précisions de Nadia Blétry
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.