Une roquette de type Grad est tombée lundi matin dans une rue principale de la ville portuaire d'Aqaba en Jordanie

Elle a tué un Jordanien et a blessé quatre autres personnes.Dans la matinée, cinq autres roquettes étaient tombées à proximité de la station balnéaire israélienne d'Eilat, voisine d'Aqaba. Toutes ces roquettes semblent provenir du Sinaï, territoire égyptien.

Le port d\'Aqaba, en Jordanie (Archives).
Le port d'Aqaba, en Jordanie (Archives). (AFP PHOTO/AWAD AWAD)

Elle a tué un Jordanien et a blessé quatre autres personnes.

Dans la matinée, cinq autres roquettes étaient tombées à proximité de la station balnéaire israélienne d'Eilat, voisine d'Aqaba. Toutes ces roquettes semblent provenir du Sinaï, territoire égyptien.

Les roquettes de type Grad sont d'origine soviétique. Elles mesurent 2,9 m de long et pèsent 66 kilos. La distance maximale de tir est de 20 kilomètres. La tête de l'engin est incendiaire et/ou explosive.

"L'enquête a prouvé que la roquette Grad a été tirée du sud-ouest d'Aqaba, hors du territoire jordanien", a déclaré à l'AFP un responsable des services de sécurité.

Au moins l'une des roquettes est tombée dans la mer et une autre près de la frontière avec la Jordanie, selon la même source, estimant que les tirs "venaient du Sud", allusion à la péninsule égyptienne du Sinaï, toute proche.

Un responsable de la sécurité égyptienne dans la région du Sinaï a assuré que "les roquettes ne venaient pas du Sinaï". "Tout tir de ce genre depuis le Sinaï impliquerait une logistique et des équipements qui ne sont pas envisageables compte tenu de l'importance du dispositif de sécurité dans cette péninsule", en particulier le long de la frontière avec Israël, a-t-il déclaré.

Le 22 avril, deux roquettes étaient tombées sans faire de blessé près de la ville d'Eilat. L'une a explosé en mer où des débris ont été retrouvés, l'autre, dans le port d'Aqaba endommageant un entrepôt.

Les villes d'Aqaba et d'Eilat sont nichées au fond du golfe d'Aqaba, un étroit bras de mer d'une largeur de quelques kilomètres, limité d'un côté par le Sinaï égyptien et de l'autre par l'Arabie saoudite.