Cet article date de plus de neuf ans.

Une résolution pour condamner la répression en Syrie mise au vote à l’ONU

L’Assemblée générale des Nations unies doit voter ce soir un projet de résolution pour condamner la répression en Syrie. La situation dans le pays a été également abordée à Vienne, en marge d'une réunion de l'ONU, par le ministre des affaires étrangères français et son homologue russe. Sur le terrain, les violences se poursuivent.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Les forces syriennes ont continué à bombarder les villes rebelles
de Homs et Hama ce matin. Les violences ont fait au moins 22 morts selon l’Observatoire
syrien des droits de l’Homme. A Deraa, autre bastion de la révolte, l’armée
régulière a affronté des militaires dissidents.

Alors que les violences se poursuivent, la communauté
internationale peine à trouver une solution. La situation en Syrie s’est
retrouvée au cœur d’une réunion des Nations unies à Vienne, réunion consacrée à
l’origine au trafic de drogue. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon a
condamné de possibles crimes contre l’humanité.

Dans le même temps le ministre des affaires étrangères
français, Alain Juppé, a rencontré son homologue russe, Sergueï Lavrov. Alain
Juppé a proposé la création de "corridors humanitaires " pour venir
en aide à la population. La Russie, principale soutien du régime de Bachar
al-Assad est pour l’instant opposée à toute intervention extérieure.

La Syrie sera de nouveau au centre des discussions à l’Assemblée
générale des Nations unies ce soir avec un projet de résolution pour condamner
la répression dans le pays. Un texte similaire a déjà été rejeté au Conseil de
sécurité en raison du blocage de Moscou et Pékin. Ce nouveau texte a de
fortes chances d’être adopté cette fois ci, en dépit de l’opposition russe et
chinoise, mais qui n’aura qu’une portée symbolique - les résolutions de l’Assemblée
générale ne sont pas contraignantes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.