Cet article date de plus de huit ans.

La lettre d'un père homophobe reniant son fils révolte les internautes

INTERNET - Dans cette lettre, vue un million de fois, il annonce à son fils qu'il coupe les ponts.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Extrait de la lettre postée sur internet le 7 août 2012, dans laquelle un père homophobe coupe définitivement les ponts avec son enfant. (FTVI)

INTERNET - "James, c'est une lettre difficile à écrire, mais je dois le faire". Un internaute a posté, mardi 7 août sur le site Reddit.com, une lettre attribuée à son père, dans laquelle celui-ci le désavoue après avoir appris son homosexualité. "Il y a cinq ans, mon père m'a écrit une lettre pour me renier", assure l'internaute. "Voilà à quoi ressemble la haine."

Ce document, dont il est impossible de vérifier l'authenticité, a suscité un très grand nombre de réactions. Publié sur Imgur, il a été vu près d'un million de fois en seulement deux jours. Près de 5 000 personnes ont commenté le billet sur Reddit. Une écrasante majorité lui a répondu pour le soutenir.

"La même chose est arrivée dans ma famille", assure par exemple Tkaerich, en réponse à la lettre. "Quand j'étais enceinte, j'ai demandé au père du bébé ce qu'il ferait si l'enfant était homosexuel. Il m'a répondu: 'Je le renierais'. Il ne mentait pas." Un autre internaute, kriegsdrachen, renchérit : "Cet homme ne devrait pas signer 'papa'. Il souille ce mot. A la place, il aurait dû écrire : "Sale bigot". Un autre encore, Labradorrescuer, garantit qu'il aimerait son fils "s'il était gay, hétéro, bleu, violet, demeuré, etc."

Voici l'intégralité de la lettre :

"J'espère que tu ne m'as pas appelé pour recevoir ma bénédiction quant à la décadence de ton style de vie. Je garde de bons souvenirs des moments qu'on a partagés, mais tout ça appartient au passé.

Ne t'attends pas à ce que l'on se reparle un jour. Il n'y aura plus aucune communication. Je ne viendrai pas te rendre visite, et je ne veux pas de toi chez moi non plus.

Tu as pris ta décision, aussi mauvaise soit-elle. Dieu ne cautionne pas ce style de vie contre nature.

Si tu décides de ne pas assister à mon enterrement, mes amis et ma famille comprendront. 

Je te souhaite un joyeux anniversaire et que ta vie soit heureuse.

Aucun échange de cadeaux ne sera accepté.

Au revoir,

Papa"

 (FTVI)
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.