Cet article date de plus de sept ans.

Une jeune femme envoie un SMS à sa grand-mère morte... et reçoit une réponse

Une famille britannique a vécu un grand moment d'étonnement la semaine dernière. Après le décès de sa grand-mère, une femme continuait à lui envoyer des SMS pour se réconforter. C'est alors qu'elle a reçu une réponse. En réalité, le numéro avait tout simplement été réattribué.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Une jeune femme envoyait des SMS à sa grand-mère décédée, mais le numéro a fini par être réattribué. © Maxppp)

 Lesley Emerson est décédée en 2011 à l'âge de 59 ans. Cette grand-mère britannique, partie trop tôt pour sa famille, a été enterrée avec ses objets favoris et notamment son téléphone portable. Un moyen pour sa petite-fille de 22 ans, Sheri, de trouver le soulagement : elle envoie régulièrement des SMS à sa grand-mère. Une manière comme une autre de traverser l'absence.

"Je veille sur toi "

Mais la semaine dernière, la famille a vécu une sorte de tremblement de terre émotionnel, quand le numéro de Lesley s'est affiché sur le téléphone de Sheri. C'était une réponse. Une réponse qui n'allait pas arranger les choses. Aux messages, sans doute empreints de tristesse de la jeune femme, le SMS disait : "Je veille sur toi ".

Excuses de la compagnie de téléphone

"J'étais malade quand j'ai lu ça ", a raconté Sheri au quotidien régional anglais Shields Gazette . "J'étais en état de choc, je ne savais pas quoi penser ". Son oncle a donc appelé le numéro de Lesley Emerson... et découvert, comme c'est l'usage, qu'il avait fini par être réattribué à un homme. Recevant les SMS - incompréhensibles pour lui - de la jeune femme, il avait cru à des blagues envoyées par ses amis et choisi de répondre sur le même ton.

En apprenant l'affaire, la compagnie de téléphone O2 a présenté ses excuses à la famille.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.