Cet article date de plus de sept ans.

Un policier blanc abat un homme noir en lui tirant dans le dos

Un officier de police blanc de l'Etat de la Caroline du Sud sera accusé de meurtre après avoir tiré huit fois sur un homme noir qui semblait le fuir,ont dit mardi les autorités de l'Etat. Les faits se sont déroulés samedi. Une vidéo montre le policier tirant sur la victime qui s'enfuyait.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Le policier Michael Slager a tiré huit fois dans le dos de l'homme qui courait après s'être fait arrêter pour un contrôle routier © Copie d'écran)

La vidéo a déjà fait la tour du web. On y voit un policier appréhender rudement un homme, qui s'enfuit. L'officier de police sort alors son arme et lui tire dans le dos à huit reprises. Au bout de quelques mètres, l'homme en T-shirt vert, apparement non armé, s'effondre. Le policier lui passe alors les menottes. Walter Scott, qui serait âgé de 50 ans, est mort quelques instants après. Cette scène terrible s'est déroulée samedi à Noth Charleston, en Caroline du Sud, dans le sud-est des Etats-Unis. Le policier, Michael Slager, a été inculpé de meurtre mardi. Au départ, il s'agissait d'un banal contrôle routier. L'homme avait été prié de s'arrêter à cause d'un feu arrière défectueux, relatent les médias locaux.

"Quand on prend une mauvaise décision, on est redevable de cette décision"

La vidéo a été visonnée par les enquêteurs qui ont décidé d'inculper Michael Slager : "Quand on est dans le tort, on est dans le tort. Quand on prend une mauvaise décision (...) on est redevable de cette décision ", a déclaré le maire de la ville de North Charleston, Keith Summey. Les tensions restent vives aux Etats-Unis au sujet de l'usage de la force armée par la police,  notamment quand elle met aux prises des officiers blancs avec des hommes noirs depuis que Michael Brown, un jeune noir de 18 ans, a été tué en août dernier à Ferguson (Missouri) par un policier blanc.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.