Cet article date de plus de six ans.

Ukraine : une "incursion" de la Russie confirmée par l'Otan

Alors que la tension est vive autour du convoi d'aide humanitaire envoyé par Moscou, l'Otan confirme ce que des journalistes britanniques affirmaient dans la matinée : des véhicules blindés russes ont traversé la frontière ukrainienne jeudi soir près de la ville russe de Donetsk.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La frontière entre la Russie et l'Ukraine près de Kharkiv © REUTERS |Valentyn Ogirenko)

D'un côté il y a l'armée ukrainienne qui se félicite d'avoir repris le village de Novosvitlivka, ce qui lui permet de "couper la dernière connexion routière entre la ville de Lougansk et d'autres territoires contrôlés par les prorusses. Et notamment le poste-frontière d'Izvaryne " par lequel devait transiter le convoi d'aide humanitaire russe. Un convoi désormais arrêté à la frontière.

​De l'autre il y a ces témoignages de journalistes du Guardian et du Telegraph qui ont vu ce jeudi soir 23 véhicules blindés de transports de troupes, des camions à essence et d'autres véhicules logistiques portant des immatriculations militaires russes passer la frontière près de la ville russe de Donetsk.

Et au milieu, l'Otan qui vient de confirmer les déclarations des journaux britanniques : les Russes sont rentrés. Anders Fogh Rasmussen, le secrétaire général de l'Otan indique ce vendredi : "nous avons vu une incursion, une traversée par les Russes de la frontière ukrainienne ". Est-ce une "invasion "? A cette question il répond : "Cela confirme simplement le fait que l'on voit un flot continu d'armes et de combattants depuis la Russie dans l'Est de l'Ukraine. C'est une démonstration claire de l'implication continue de la Russie dans la déstabilisation de l'Est  de l'Ukraine ". 

Selon un site ukrainien, des blindés russes ont été bloqués par l'armée ukrainienne.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.