Ukraine : le vol MH17 "perforé" en vol "par un grand nombre" de projectiles

Dans le rapport présenté ce mardi matin, le Bureau d'enquête néerlandais pour la sécurité accrédite la thèse du missile. Mais ne se prononce pas sur les responsables de la catastrophe.

(Des experts internationaux sur le site du crash début août © REUTERS | Sergei Karpukhin)

   "Le vol MH17 du Boeing 777-200 opéré par la Malaysia Airlines s'est disloqué en vol, résultant probablement de dégâts structurels causés par un grand nombre de projectiles à grande vitesse qui ont pénétré dans l'avion depuis l'extérieur" indique ce premier rapport.  Pour les enquêteurs, "rien n'indique que l'accident du vol MH17 soit dû à un problème technique ou à une erreur de l'équipage". Ce qui accrédite la thèse du tir de missiles.

"Nous enquêtons sur les causes de l'accident mais pas sur les responsabilités"

Les inspecteurs néerlandais ne se sont pas rendus sur les lieux du crash.  "Il est tout à fait possible de tirer de premières conclusions pertinentes sans avoir été sur les lieux" , avait assuré Sara Vernooij, porte-parole du Bureau d'enquête pour la sécurité. Avant de préciser :  "Nous enquêtons sur les causes de l'accident mais pas sur les responsabilités.

Le rapport final est attendu à l'été 2015.

Le 17 juillet dernier, le crash d'un Boeing 777 de la Malaysia Airlines a coûté la vie à 298 personnes, dont 193 Néerlandais.  Kiev et les Occidentaux accusent les séparatistes prorusses. Moscou accuse Kiev.