Cet article date de plus de six ans.

Ukraine : extrême tension dans la zone séparatiste prorusse

D'importants renforts en armes lourdes affluaient ce lundi matin vers Donetsk, bastion séparatiste prorusse dans l'est de l'Ukraine, faisant crainte une intensification des hostilités.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Des séparatistes pro-russes défilent à Donetsk le 25 octobre  © REUTERS/Maxim Zmeyev)

L’Union européenne et Washington font part  de leur inquiétude lundi matin. Plusieurs chars et blindés ont été vus non loin de Chakhtarsk sur la route qui mène à Donetsk, bastion séparatiste prorusse dans l'est de l'Ukraine, où la situation reste très instable.

Les observateurs de l'OSCE présents sur le terrain pour surveiller l'application du cessez-le-feu signé le 5 septembre dernier entre Kiev et les séparatistes parlent de "plus de 40 chars et camions". Des journalistes de l’AFP sur place rapportent que des camions militaires sans plaque d'immatriculation, dont 14 tirant des canons, font route vers Donetsk.

Poutine continue de démentir toute présence de forces russes

Kiev affirme que ces renforts en armes lourdes viennent de Russie, et redoute des "provocations" et l'entrée de troupes russes dans la zone, tandis que le président russe Vladimir Poutine continue de démentir toute présence de forces russes aux côtés des séparatistes.

►►► A LIRE AUSSI | L'Ukraine dénonce l'arrivée de militaires russes dans les zones séparatistes

 

La Maison-Blanche a rappelé que toute tentative des rebelles de s'emparer de davantage de territoire serait une "flagrante violation" des accords de cessez-le-feu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.