Visite d'Erdogan en France : Emmanuel Macron a évoqué la question des droits de l'Homme

Emmanuel Macron avait promis d'aborder les sujets qui fâchent, notamment les droits de l'Homme. La première rencontre officielle avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan à l'Élysée a concilié fermeté et dialogue. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Le président turc Erdogan à l'Élysée, un partenaire difficile, mais incontournable. Incontournable pour endiguer le flux de migrants en Europe, incontournable encore dans la lutte contre le terrorisme. Seulement voilà, depuis dix-huit mois, les droits de l'Homme en Turquie sont sérieusement malmenés. Une question évoquée sans détour par le président Macron. "Exprimer une opinion, si elle n'est pas une invitation au crime, alors c'est une opinion. Et elle doit être libre. C'est ça l'état de droit", a déclaré le président.

200 000 personnes licenciées ou emprisonnées

Une conception que ne partage apparemment pas le président turc. "Il y a des jardiniers du terrorisme. Ces jardiniers, ce sont les gens qu'on appelle les intellectuels. Ils écrivent dans des journaux, dans des chroniques, ils apportent de l'eau aux moulins du terrorisme", a répliqué le président turc. En Turquie, les journalistes ne sont pas les seuls visés. Depuis le coup d'État avorté il y a dix-huit mois, c'est toute la société qui est visée par de gigantesques purges, 200 000 personnes licenciées ou emprisonnées. Ce pari sur la Turquie est délicat pour le président français. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Macron Erdogan 5 janvier à Paris
Macron Erdogan 5 janvier à Paris (FRANCE 3)