Turquie : un attentat-suicide au ministère de l'Intérieur fait deux blessés, le PKK revendique

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Turquie : un attentat-suicide au ministère de l'Intérieur fait deux blessés, le PKK revendique
Turquie : un attentat-suicide au ministère de l'Intérieur fait deux blessés, le PKK revendique Turquie : un attentat-suicide au ministère de l'Intérieur fait deux blessés, le PKK revendique (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - M. Miktar
France Télévisions
Le mouvement kurde du PKK a revendiqué l'attentat-suicide survenu dimanche 1er octobre à l'entrée du ministère de l'Intérieur turc. Deux membres des forces de l'ordre ont été blessés.

Il était environ 9h30, dimanche 1er octobre à Ankara (Turquie), lorsqu'un véhicule gris s'est arrêté devant le ministère de l'Intérieur turc. Sur des images filmant la scène, on voit le premier passager sortir de la voiture, arme à la main, et se précipiter vers le portail d'entrée. Il ouvre le feu avant de se faire exploser. Le second assaillant traverse la poussière soulevée par l'explosion et est aussitôt abattu par les policiers. L'attaque a fait deux blessés parmi les forces de l'ordre.

Le mouvement kurde du PKK revendique l'attaque

Recep Tayyip Erdogan, le président turc, condamne un attentat terroriste. "Les scélérats qui menacent la paix et la sécurité des citoyens n'ont pas atteint leurs objectifs et ne les atteindront jamais", a-t-il déclaré. En fin d'après-midi, l'attaque a été revendiquée par le mouvement indépendantiste kurde du PKK. Le même jour, à 400 mètres de l'explosion, le Parlement turc devait choisir de valider ou non l'entrée de la Suède dans l'OTAN - un pays auquel Ankara reproche d'être trop clément envers les mouvements kurdes, que le président turc qualifie régulièrement de terroristes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.