Cet article date de plus de cinq ans.

Turquie : Erdogan intensifie les purges

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Turquie : Erdogan intensifie les purges
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Trois jours après le putsch manqué, le président Erdogan poursuit sa reprise en main du pays. Plus de 7 000 arrestations et des milliers de fonctionnaires ont été limogés.

Des milliers de personnes continuent à occuper, jour et nuit, la place Taksim à Istanbul (Turquie) répondant à l'appel des autorités turques. Ils demandent la peine de mort contre les responsables de la tentative de coup d'État. Dimanche 17 juillet, le président Erdogan évoquait un possible rétablissement de la peine capitale. "Une décision doit être prise. Nous ne pouvons pas trop la retarder parce que ceux qui mènent un coup contre l'État doivent en payer le prix", a déclaré le président turc.

Coup de balai

Et le pouvoir ne perd pas de temps. Trois jours après la tentative de putsch, les mutins sont déférés devant la justice. Dans tout le pays, les purges s'intensifient. Des centaines de militaires, de policiers, de juges et de procureurs ont déjà été arrêtés. Le coup de balai n'épargne pas les plus hautes sphères : 30 gouverneurs et 70 généraux sont en garde à vue.
Une répression qui inquiète les partenaires de la Turquie. Américains et Européens mettent en garde Ankara.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.