Turquie : putsch déjoué, mais tensions persistantes et au moins 265 morts

Des putschistes ont tenté de prendre le pouvoir en Turquie entraînant une violente riposte d'Ankara et le retour précipité de vacances du président Recep Tayyip Erdogan.

Des policiers sur un tank, à Istanbul (Tuquie), le 16 juillet 2016.
Des policiers sur un tank, à Istanbul (Tuquie), le 16 juillet 2016. (BULENT KILIC / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le gouvernement turc a annoncé, samedi 16 juillet, l'échec de la tentative de putsch qui a fait au moins 265 morts, mais des tensions persistaient comme en témoignaient l'appel lancé par le président Erdogan à la poursuite de la mobilisation de ses sympathisants et la quasi-fermeture d'une importante base aérienne.

La situation est "entièrement sous contrôle", a affirmé le Premier ministre Binali Yildirim, selon lequel le bilan humain d'une nuit d'affrontements à Ankara et Istanbul entre les militaires rebelles, les troupes fidèles au régime et les dizaines de milliers de personnes descendues dans les rues a été particulièrement lourd : 161 morts et 1 440 blessés dans les forces loyalistes et chez les civils, tandis que, d'après le chef de l'armée, 104 insurgés ont été abattus. 

Tensions persistantes. Toutefois, signe que la situation était loin d'être totalement revenue à la normale, les accès à la base d'Incirlik ont été fermés, ont annoncé les Etats-Unis qui ont en conséquence suspendu leurs opérations aériennes contre le groupe Etat islamique, ces installations étant utilisées par la coalition internationale pour lutter contre les jihadistes en Syrie. De plus, les unités militaires américaines en Turquie ont reçu l'ordre de prendre des mesures de protection maximales, tandis que les Français à Istanbul ont été appelés par leur consulat à "rester chez eux".

 Purge dans l'armée. Au total, 2 839 militaires ont été arrêtés en liaison avec ce coup d'Etat avorté, a révélé le chef du gouvernement turc, selon lequel "ces lâches se verront infliger la peine qu'ils méritent".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TURQUIE

22h59 : @Philkas Les partisans du président Erdogan restent mobilisés. Des milliers d'entre eux défilent ce soir dans Istanbul, sur la rive asiatique de la métropole, où il possède une maison. Ils sont munis de drapeaux turcs et célébrant leur "liberté" retrouvée.

22h59 : Bonsoir, avez-vous des infos sur les rassemblements des soutiens d'Erdogan, ce soir ?

20h43 : Après l'échec du putsch, le président Erdogan reprend la main et les purges commencent dans l'armée et la justice. Francetv info fait le point sur la situation du pays dans cet article.


(MURAD SEZER / REUTERS)

20h39 : @Anonyme Le bilan du putsch est particulièrement lourd : on compte 161 morts et 1 440 blessés dans les forces loyalistes et chez les civils, tandis que, d'après le chef de l'armée, 104 insurgés ont été abattus.

20h39 : combien de mort en Turquie à l'heure actuelle ?

20h13 : "L'armée est à nous, elle n'appartient pas à une structure parallèle. J'en suis le commandant en chef."

Le président turc s'est adressé à la foule de ses partisans, ce soir à Istanbul, et a assuré que la tentative de putsch de la nuit précédente avait été menée par une minorité au sein de l'armée.

20h09 : Erdogan appelle les Etats-Unis à extrader le prédicateur Fethullah Gülen, qu'il accuse d'avoir fomenté le putsch.

19h21 : Des milliers de partisans du président Recep Tayyip Erdogan se sont réunis en début de soirée à Istanbul pour lui confirmer leur soutien après l'échec d'un coup d'Etat d'un groupe de militaires.


(ELIF OZTURK / ANADOLU AGENCY / AFP)

18h54 : Quelles conséquences pour le pays après la tentative de putsch de la nuit dernière ? J'ai interrogé Samim Akgönül, historien et politologue, chercheur au CNRS, et maître de conférences à l'université de Strasbourg. Selon lui, le président turc Recep Tayyip Erdogan "a un boulevard pour instaurer un régime présidentiel autoritaire islamiste qu'il demande de tous ses vœux".



(VELI GURGAH / ANADOLU AGENCY / AFP)

18h48 : "Le président et son équipe ont regretté les pertes en vies humaines et ont souligné la nécessité vitale pour toutes les parties en Turquie d'agir dans le respect de l'Etat de droit et d'éviter toute action qui pourrait susciter de nouvelles violences ou de l'instabilité", souligne le communiqué de la Maison Blanche, alors que la reprise en main par le président Erdogan a commencé.

18h42 : Barack Obama exhorte toutes les parties à respecter "l'état de droit" après le putsch avorté en Turquie.

18h41 : Un juge de la Cour constitutionnelle, la juridiction suprême en Turquie, a été arrêté à la suite de l'échec du putsch. Selon la chaîne de télévision turque NTV. les raisons de son arrestation n'ont pas été précisées. Un peu plus tôt, les autorités judiciaires avaient annoncé que 2 745 juges dans tout le pays allaient être démis de leurs fonctions après la tentative avortée de coup d'état.

18h30 : J'allais justement le faire @Anonyme. Comme l'indique le Huffington Post, on voit sur des photos postées sur les réseaux sociaux des manifestants pro-régime s'en prendre violemment à des soldats putschistes, notamment à Istanbul. Sur le pont du Bosphore, des manifestants pro-régime se sont notamment servi de leur ceinture pour fouetter des militaires.

Plus dramatique, des soldats ont été tués par des manifestants lors de lynchages, comme le rapporte l'AFP.

18h29 : Vous ne parlez pas des soldats putschistes lynchés, parfois à mort, dans la rue en Turquie ? C'est franchement choquant !

17h55 : Les autorités américaines ont interdit tous les vols en provenance de Turquie après le putsch avorté. Plusieurs compagnies aériennes européennes ont aussi annoncé avoir annulé des liaisons prévues avec ce pays. Air France doit toutefois assurer normalement sa liaison avec Istanbul ce soir, même si le vol a été retardé.

16h47 : Les missions américaines contre l'Etat islamique sont suspendues pour cause d'espace aérien fermé.

15h32 : La compagnie aérienne allemande Lufthansa indique qu'elle annule huit de ses dix vols prévus dans la journée vers la Turquie. Seuls deux vols vers les stations balnéaires de Bodrum et Antalya décolleront aujourd'hui.

15h29 : @anonyme Les joueurs s'y trouvaient oui, mais ne sont pas bloqués. La preuve avec ce tweet du président du club, Jean-Michel Aulas, sur le tarmac de l'aéroport d'Istanbul.

15h00 : Analyse de François Heisbourg, conseiller spécial de la Fondation pour la recherche stratégique, sur l'échec du putsch en Turquie, dans Libération :

"L'opposition politique ne semble pas avoir été de la partie. Cela donne l'impression d'une opération strictement militaire, un peu comme le putsch d'Alger en 1961. Le moment venu, les putschistes n'ont pas trouvé de relais politique, ce qui explique en partie leur échec. Par ailleurs, les militaires eux-mêmes étaient divisés car très vite les aviateurs ont bombardé les points d'appui des militaires de l'armée de terre à Ankara."

14h28 : Le raté de la soirée est signé de l'ancien footballeur Marcel Desailly qui était invité à une soirée caritative organisée par Samuel Eto'o. Le football a d'abord publié une vidéo surréaliste, avant de corriger le tir par un second tweet.

14h10 : Retour sur la nuit du putsch raté. Des mutins ont tenté de prendre le pouvoir dans la nuit de vendredi à samedi. France 2 revient sur le fil des événements.





(FRANCE 2)

13h56 : Incroyable photo d'un tank coincé sur un muret, au lendemain de la tentative ratée de coup d'Etat.




(BULENT KILIC / AFP)

13h48 : Et pendant ce temps, le gouvernement turc remercie 2 745 juges après la tentative de coup d'Etat qui a échoué cette nuit.

13h26 : La Grèce annonce qu'elle va examiner la demande d'asile des huit militaires turcs qui ont rallié son territoire en hélicoptère. La Turquie a demandé leur extradition immédiate.

13h00 : Si vous n'avez pas passé la nuit rivé au live de francetv info pour suivre minute par minute la tentative de coup d'Etat, notre journaliste Louis San vous propose un récit minute par minute des évènements.




(GURCAN OZTURK / AFP)

12h26 : Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu demande à la Grèce de renvoyer les militaires qui ont tenté de fuir en hélicoptère.

12h10 : Deux journalistes de France 3 Auvergne se trouvent en ce moment à Istanbul, où devait avoir lieu une réunion de l'Unesco sur le classement mondial de la chaîne des Puys. Ils racontent leur nuit au coeur du coup d'Etat.

12h08 : Huit hommes à bord d'un hélicoptère militaire turc ont atterri en Grèce et demandent l'asile politique, annonce la police grecque.

11h55 : Dernier bilan chiffré de la tentative de coup d'Etat en Turquie : 161 personnes tuées "sans compter les putschistes", 1 440 blessés et 2 839 militaires ont été arrêtés, indique le premier ministre turc.

11h52 : Le ministre des Affaires étrangères s'est fendu d'un tweet après la tentative de coup d'Etat en Turquie.

11h45 : Russian Airlines cesse ses vols en direction de la Turquie, à la suite d'un ordre du président russe Vladimir Poutine, indique l'agence Tass.

11h37 : Le putsch avorté en Turquie a fait 161 morts, "sans compter les putschistes", indique Binali Yildirim, le premier ministre.

11h28 : Tentative de coup d'Etat ou pas, certains touristes continuent de visiter Istanbul, comme le tweete une journaliste sur place.

11h14 : Des supporters du président Erdogan sont aussi descendus dans la rue cette nuit à Vienne, en Autriche, pour le soutenir.




(CHRISTOPHER GLANZL / APA / AFP)