Polémique : ces collectivités qui boudent les industriels français

Certains industriels français s'agacent de voir des collectivités publiques qui préfèrent des entreprises étrangères.    

France 2

Des masques vietnamiens en Mayenne, des canalisations en acier venant de Turquie en Provence, ou encore la fibre optique chinoise un peu partout en France, trois exemples récents d'achats publics à l'étranger qui choquent les industriels tricolores. Le dernier fabricant français de fibre optique compte 1 200 salariés. L'entreprise espérait profiter du très haut débit en cours de déploiement.

Les collectivités locales peuvent exclure des fournisseurs étrangers

Les collectivités locales préfèrent souvent opter pour la fibre en provenance de Chine. La fibre asiatique représentait 25% du marché français début 2019, et environ 55% en fin d'année. Le patron s'agace. "L'activité est divisée par deux uniquement à cause de cette importation asiatique. C'est un véritable danger", prévient Jacques de Heere, président d'Acome. Et pourtant, les collectivités locales peuvent exclure certains fournisseurs étrangers, comme l'autorise le code des marchés publics.


Le JT
Les autres sujets du JT
Polémique : ces collectivités qui boudent les industriels français.
Polémique : ces collectivités qui boudent les industriels français. (FRANCEINFO)