Le journaliste d'opposition turc, Can Dündar, devient citoyen d'honneur de la Ville de Paris

Can Dündar, journaliste d'opposition turc exilé en Allemagne, a été fait citoyen d'honneur de la Ville de Paris par Anne Hidalgo, mardi 8 novembre.

Can Dündar et Anne Hidalgo à la mairie de Paris mardi 8 novembre.
Can Dündar et Anne Hidalgo à la mairie de Paris mardi 8 novembre. (CHARLES PLATIAU / REUTERS)

L'ancien rédacteur en chef du journal turc d'opposition Cumhuriyet, Can Dündar, devient citoyen d'honneur de la Ville de Paris. La maire Anne Hidalgo a décerné, mardi 8 novembre, cette distinction au journaliste, aujourd'hui exilé en Allemagne.

La mairie de Paris a souhaité récompenser le parcours de cet homme, "symbole de la liberté d'expression et d'information dans un contexte de forte tension" en Turquie, d'après un communiqué de l'équipe d'Anne Hidalgo.

Cible du pouvoir turc

Jusqu'en août 2016, Can Dündar a dirigé Cumhuriyet, quotidien laïc et progressiste, aujourd'hui encore dans le viseur d'Ankara pour ses prises de position, notamment pro-kurdes.

Le journaliste a notamment publié en 2015 des caricatures parues dans Charlie Hebdo. Arrêté en novembre de cette année, après la parution d'une enquête sur les relations turco-syriennes, Can Dündar est libéré sur décision de la Cour constitutionnelle turque, en février 2016. Lors de son procès en appel, en mai, il échappe à une tentative d'assassinat, devant le tribunal. Condamné à 5 ans de prison, il bénéficie d'un appel suspensif.

Le 31 octobre, neuf journalistes de Cumhuriyet ont été placés en détention provisoire, dans une enquête ouverte officiellement pour "terrorisme".